/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

21 décembre 2012 ! Ça y est, nous y sommes : c’est la fin du monde ! En tout cas, c’est ce que laisse supposer certaines théories, selon lesquelles un alignement des planètes devrait entraîner une série de catastrophes ce vendredi.

La semaine a été rythmée par de nombreux reportages, des enquêtes et toute sorte de sujets plus ou moins loufoques. Mais d’où vient cette théorie ? Et bien, elle provient du calendrier Maya. Un calendrier extrêmement précis, qui fonctionne par cycles. Le cycle actuel a commencé le 10 août 3 114 avant Jésus-Christ et il est censé prendre fin en ce jour de solstice d’hiver. Selon le spécialiste de la civilisation Maya, le professeur André Ségura, « cette idée de fin du monde n’existe pas », mais « cette date du 21 décembre 2012, est la fin d’un cycle ». Tout comme le 31 décembre représente pour nous la fin d’une année. 

Alors, un alignement de toutes planètes de notre système solaire est-ce vraiment possible ? Il y a peu de chance, nous explique Sylvain Roux, médiateur scientifique à l’association d’astronomie haut-alpine Copernic: « Depuis le début du système solaire, les planètes ne se sont jamais alignées et dans le futur, il n'y aura jamais d'alignement des huit planètes  ».  

Autre théorie, une mystérieuse planète inconnue des scientifiques doit traverser notre système solaire. Selon la légende Niribu, elle provoque tous les 3 600 ans des catastrophes importantes, comme celles des dinosaures. Une fable, à en croire aussi Sylvain Roux : « Chez les Mayas, on pensait qu'il y avait une planète comme la terre, à l'opposé de la terre par rapport au soleil. Dans leur mythologie, cette planète est partie au fond du système solaire et elle reviendrait pour frapper la terre. Mais en fait, non. Il n'y pas de planète X cachée. On le saurait, car elle dérangerait l'orbite de la terre et cela jouerait sur la gravitation de la terre autour du soleil ». On est donc loin d'une catastrophe digne des plus grands films hollywoodiens. Chose très sérieuse par contre, aux Etats-Unis, la NASA explique que « rien de mauvais n’arrivera à la Terre et qu’elle s’en est très bien sortie pendant plus de 4 milliards d’années »

La fin du monde ce vendredi, l’Eglise n’y croit pas non plus. A commencer par l’évêque de Gap et d’Embrun, Monseigneur Di Falco Léandri : «  Je regarde avec amusement ce que la télévision nous dit et notamment le village où parait-il il faudrait aller pour éviter de subir les conséquences de la fin du monde. Mais je suis surpris qu'il y ait des personnes qui, en 2012, au 21e siècle, croient à ce genre de balivernes »

Ce qui est certain, c’est que nul ne peut prévoir la fin du monde. Souvenez-vous de ces moines occidentaux qui attendaient le jugement dernier pour le millénaire de la naissance du Christ, ou encore Nostradamus qui annonçait de grands bouleversements lors du passage à l’an 2000… En tout cas, certains vont tout de même arroser la fin du monde, à en croire les fêtes annoncées sur les réseaux sociaux.

Commenter cet article