GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Ahmed Kanté, Victor Traoré, Thermite Mara, Mangué Camara…. libérés

L’ancien ministre des Mines et de la géologie Ahmed Tidiane Kanté, l’ex directeur général de l’office central anti-drogue (OCAD) Thermite Mara, Victor Traoré office de répression chargé des deniers économiques et financiers (ORDEF), Mangué Camara, ancien secrétaire général du comité national de la lutte anti-drogue (CNLD), ont été libérés par la justice, a appris Guinéenews©.



L’ordonnance de non lieu a été émis en faveur de l’ancien ministre des Mines Ahmed Kanté, de l’ancien ministre de la Sécurité Mohamed Bô Keita, de Zakaria Cissé, ancien haut cadre de la police, de l’ancien procureur au près le tribunal de première instance de Kaloum, Maick Fernandez, de Mangué Camara ancien secrétaire général du comité national de la lutte anti-drogue (CNLD), de l’ancien ministre de l’Économie et Finances, Dr Ousmane Doré.



Il faut souligner que Ousmane Doré avait reçu cent cinquante mille dollars (150.000 USD), l’argent saisi sur les présumés narcotrafiquants sous l’instruction de l’ancien premier ministre Lansana Kouyaté. Monsieur Doré au lieu de déposer cet argent au trésor public, il l’a utilisé à des fins personnelles. Interpelé au PM3, il a effectivement reconnu avoir reçu cette somme des mains de l’ancien ministre de la Sécurité Bô Keita. Quarante huit heures plus tard, dit-on, il a remboursé le montant dû dans son intégralité, ce qui fait qu’il n’a jamais passé une seule nuit en prison.



Thermine Mara et Victor Traoré ont été libérés provisoirement pour des raisons médicales. Ils restent toutefois sous contrôle judiciaire, nous-a-t-on informés. Donc, ils sont dans les archives pour la cour d’appel qui doit s’ouvrir le 15 mars 2010.



Le commissaire Mohamed Diaré de l’aéroport de Conakry et l’ancien directeur général de police Sekouba Bangoura restent quant à eux sont encore détenus à la maison centrale. Car, affirme-ton, la cour d’appel de Conakry n’a pas confirmé leur ordonnance de non lieu. Ils restent, eux-aussi dans les archives de la cour d’appel tout comme Victor et Thermite.


Par contre, l’ancien ministre de la sécurité Mohamed Damba est mis à la disposition du service correctionnel du tribunal de Kaloum.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article