GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Alpha Condé lève un coin du voile sur son projet de gouvernement en Guinée

 

Le président élu de Guinée, le Pr. Apha Condé, répète sans cesse à ses interlocuteurs que son combat pendant son quinquennat se fera contre la corruption et l'impunité, invitant ses hôtes à prêcher la bonne parole à l'endroit de ses compatriotes parce que "le pays se trouve au fonds d'un puits".

En recevant, mercredi, le collectif des imams de la capitale, venu le féliciter pour sa victoire au scrutin présidentiel du 7 novembre dernier avec 52,52 pc face à Cellou Dalein Diallo, crédité de 47,48 pc, le nouveau président a demandé à ses hôtes, qui lui ont dit  de "tout faire pour amoindrir les souffrance" de ses compatriotes, de prêcher "les bonnes paroles" au cours de leurs sermons parce que "le pays ne peut plus être dirigé comme il l'a été pendant plusieurs années" .

Le Pr. Alpha Condé avait dit récemment aux membres de son directoire de campagne que le thème "Changeons, ensemble la Guinée" signifie "travailler pour servir le peuple et non se servir". 

"Je ne souhaite pas qu'il y ait un malentendu et ceux qui ne partagent pas mon idéal peuvent dès maintenant se mettre à l'écart parce que mon arrivée au pouvoir n'a pas pour but de partager le gâteau", a-t-il averti.

Il a également déclaré récemment que "les commerçants véreux doivent payer les impôts et autres taxes", soulevant ainsi le courroux de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Cellou Dalein Diallo, notamment son premier vice-président, Amadou Oury Bah, venu à la rescousse des commerçants, en majorité des Peuls, son ethnie et celle de son mentor, qui a dit de lui devant la presse: "Alpha Condé, c'est comme Hitler et les Juifs".

Le président élu a annoncé la récupération de tous les bâtiments et autres parcelles appartenant à l'Etat, mais vendus à des particuliers.

Pour sa part, le président de la transition, le général Sékouba Konaté, rentré le week end dernier du Maroc après plus de 15 jours pour des soins médicaux, poursuit ses visites dans les casernes militaires de Conakry pour féliciter et remercier les officiers et sous-officiers pour "le rôle utile" qu'ils ont joué pendant la période de la transition, commencée, le 15 janvier dernier, lors de la signature des accords de Ouagadougou recommandant la mise en place d'un gouvernement d'union nationale et nommant Konaté, président par intérim à la place de Moussa Dadis Camara, victime d'une tentative d'assassinat.

Le général Konaté chosi récemment, par le président de l'Union africaine (UA), Jean Ping, pour mettre en place la future "Force africaine en attente" et pour superviser la planification des opérations de paix de l'UA, a dit à ses interlocuteurs qu'il était rentré à Conakry pour préparer l'investiture du président élu dont la date n'est pas encore fixée officiellement, ajoutant qu'il retournerait au Maroc pour ses soins médicaux avant de rejoindre son nouveau poste.

"Je demande aux nouvelles autorités de porter une attention particulière aux conditions de vie des militaires qui ont joué un grand rôle dans la transition", a-t-il dit

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article