GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Après 50 ans d'indépendance, 250 projets pour rénover le lien France-Afrique

 

 L'ancien ministre français Jacques Toubon, secrétaire général du "cinquantenaire des indépendances africaines", a annoncé jeudi à Paris le lancement de 250 projets au cours de cette année-anniversaire, avec le souhait de bâtir une relation Afrique-France "assumée" et "rénovée".

 

 

En 2010, 14 anciennes colonies françaises d'Afrique noire (Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Côte d'Ivoire, Gabon, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo) célèbreront les 50 ans de leur indépendance.

 

 

Evoquant une "certaine ignorance" réciproque de l'histoire commune, M. Toubon a déclaré que ce cinquantenaire devait justement permettre "d'assumer, d'expliciter et de rénover la relation entre les 14 pays et la France".

 

 

"Cela ne veut pas dire qu'on tourne la page. Au contraire, nous voulons ouvrir un nouveau livre", a-t-il affirmé, ajoutant que "la vocation de la France" était de "favoriser l'émergence dans le nouvel ordre mondial d'un pilier Afrique-Europe".

Cette année de célébrations donnera lieu à 250 projets pour un montant évalué à 16,3 millions d'euros, dont de nombreuses manifestations culturelles.

"Mes propositions portent entre autres sur la formation professionnelle des jeunes africains, sur le développement rural (...), sur l'accueil des immigrés", a indiqué M. Toubon.

 

 

Parmi les temps forts de cette année de célébrations, figure le défilé de contingents des armées de ces 14 ex-colonies lors de la fête nationale du 14 juillet à Paris, ce qui sera l'occasion de "rendre hommage" aux soldats africains ayant combattu pour la France.

 

 

Evoquant la différence de montants entre les pensions touchées par les anciens combattants français et africains, M. Toubon a assuré qu'il se battait "pour résoudre cette dernière inégalité".

 

 

Cet hommage militaire fera suite au sommet, qualifié de "familial" par l'ex-ministre, qui devrait réunir le 13 juillet les chefs d'Etat de ces 14 pays autour du président français Nicolas Sarkozy, qui leur exposera la "nouvelle approche française".

Evoquant les autres temps forts de cette année, M. Toubon a aussi parlé du sommet Afrique-France qui se tiendra à Nice (31 mai et 1er juin) et permettra la tenue le 1er juin au matin d'un "mini-sommet" sur les Grands Lacs africains pour le développement des coopérations transfrontalières.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G


allez vous faire fouuuuutre la françafrique de merde! sale colons de chien enfouuuuarré!



Répondre