GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Armée Guinéenne: Litige autours d'un corps


Le commandant Joseph Makambo Loua, ancien chef des opérations du président du conseil national pour la démocratie et le développement a donné sa vie pour sauver celle de son chef le 3 décembre 2008 au camp de la garde présidentielle de Koundara qui porte désormais son nom.



Ce mardi, il devait être mis en terre au cimetière de Cameroun mais la cérémonie a failli tourner au drame. La remise a été l’objet d’un litige indescriptible. D’un coté sa famille, de l’autre une partie de l’armée et un troisième groupe, les jeunes. Chacun réclamait la paternité du corps. Les débats étaient tellement houleux qu’un soldat apparemment de deuxième classe a menacé de tirer sur quiconque touchera au corps. Entre le cimetière de Cameroun, de Coyah ou  le défunt a construit et sa ville natale de la guinée forestière, les trois camps ont tiré en longueur.




Et au finish, pour éviter de nouveaux corps ou un corps de trop, la remise du corps et l’enterrement de Joseph Makambo Loua ont été reporté à une date ultérieure. Ce qui encore une fois pose la problématique de la reforme de l’armée guinéenne ou chacun fait a sa guise. Quand à l’autorité et la hiérarchie, elles ont foutues le camp.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article