/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

http://www.guineeactu.com/images/articles/DORE_Jean-Marie_3_01.jpgJean-Marie Doré, président de l'Union pour le progrès de la Guinée (UPG) et porte-parole des Forces vives a été choisi mardi 19 janvier 2009 à Ouagadougou, après de longues discussions entre le capitaine Moussa Dadis Camara et le général Sékouba Konaté, le président par intérim, sous les bons offices du président burkinabé Blaise Compaoré. Il a été préféré à la syndicaliste, Rabiatou Sérah Diallo qui devient vice-Premier ministre, tout comme Toto Camara, actuel ministre de la Sécurité. Reste à nommer un gouvernement. Pour les Forces vives, il n'est pas question que la composition du gouvernement soit « imposée » de Ougadougou. 

Dès mardi soir 19 janvier 2010, Sékouba Konaté devrait rencontrer Jean-Marie Doré et discuter de la formation du gouvernement de transition. Les Forces vives souhaitent débattre au plus vite des pouvoirs réels du Premier ministre, afin qu'il ne soit pas qu'une simple « marionnette » pour reprendre l'expression d'un opposant.  

Elles veulent aussi avoir des éclaircissements sur la répartition des sièges. Le schéma qui avait été proposé l'an dernier par le médiateur, à savoir un tiers des postes à la junte, un tiers aux Forces vives et un tiers aux région, ne convient pas selon les Forces vives.
 
Certes, chacun est d'accord pour que la junte conserve une dizaine de portefeuilles mais beaucoup redoutent que les postes réservés aux régions ne soient donnés aux alliés de la junte.
 
Le Forum social, qui regroupe les syndicats, le patronat et les mouvements de jeunesse, souhaite que ces dix postes leur soient réservés. Dès l'instant ou cette question sera tranchée, il faudra ensuite présenter une liste de noms.
 
Les Forces vives ne veulent d'aucun ministre qui ait été en poste le 28 septembre ou qui fasse l'objet aujourd'hui de sanction internationale, ce qui exclue a priori l'ensemble du gouvernement de Kabiné Komara. Bref, à peine de retour au pays, Sékouba Konaté va devoir se jeter dans une nouvelle bataille.

 

Commenter cet article