/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par guinee58

 

«Nous regrettons ce qui est survenu ces derniers temps enGuinée, suite à des informations erronées», a confié le médiateur Blaise Compaoré à la BBC, parlant de la prétendue intoxication alimentaire dont des militants du RPG auraient été victimes.
Le président du Burkina Faso vient renforcer le démenti formel lancé par Cellou Dalein Diallo, lequel estime qu'il s'agisse seulement d'allégations mensongères visant à braquer des populations contre une ethnie.

Il convient de rappeler que cette folle rumeur d'intoxication et d'empoisonnement a laissé place à l'amertume, au désenchantement général, puis à l'attaque de personnes et de leurs biens à Siguiri,Kankan, Kissidougou, Nzerekoré
… Des domiciles, boutiques et autres
entrepôts sont vandalisés. Des personnes, innocentes sont sauvagement assassinées. Et le tissu social fortement entamé à cause de ces élucubrations injustes et irresponsables encore soutenues mordicus par leurs auteurs.

Et ce, en dépit du constat médical qui, depuis plusieurs jours, écarte avec commodité cette thèse. Alpha Condé, Jean-Marie et Louceny Fall, s'évertuent à affirmer et répandre l'idée selon laquelle des sachets d'eau et de yaourt contaminés auraient été vendus si ce n'est
distribués gratis à des militants du RPG qui, depuis, sont admis dans un hôpital de Conakry.

Tout cela a quand même conduit, de fil en aiguille, au meurtre de plusieurs personnes à Siguiri, à Kankan et à Kissidougou. Dans les deux premières localités, 90% des boutiques, entrepôts et domiciles privés appartenant à des Peulh sont vandalisés. Dans l'indifférence quasi totale des autorités de la transition et des forces de sécurité. 
Ainsi, le risque de voir la Guinée plongée dans une pagaille infernale devient assez grand.

Mais on peut continuer à espérer autant se faire que peut, car la vérité finira toujours par triompher. Hier, le président burkinabé, est monté au créneau pour apporter toute la lumière sur cette prétendue intoxication alimentaire. Et rétablir la vérité des faits.
Il s'est dit « choqué » et « préoccupé ». Expliquant que les douloureux événements ainsi survenus ne sont que le fruit de fausses informations, rumeurs et mensonges.

Auparavant, la directrice du Chu d'Ignace Deen a émis des doutes sur cette thèse 'intoxication alimentaire. Ce qui lui a valu d'être limogée par Jean-Marie Doré (encore de l'arbitraire).

A Ignace Denn, on indique avoir « reçu une quarantaine de patients qui se plaignaient d'un empoisonnement, des patients qui soutenaient avoir bu de l'eau minérale, du bissap et yaourt. Ils se plaignaient de maux de ventre et de vomissement. Certains arrivaient du palais du peuple (ouest de Conakry) où se tenait un meeting du RPG, d'autres venaient du quartier Aviation (à l'est). Point de ralliement : le CHU d'Ignace Deen »

Comment des gens empoisonnés à divers endroits de la ville peuvent-ils subitement se retrouver au même hôpital ? 
Le stratagème ne tient pas la route. Sur le plan médical, un consommateur de poison ne peut retrouver ses sens et son énergie après avoir été simplement mis sous sérum. 
Dans le cas des ces jeunes militants, il s'agissait d'un cas d'hypoglycémie, de nervosité, de stress et d'hystérie. La directrice de l'hôpital a dit que « des gens fatiguées ont été reçues », expliquent les médecins. D'où le 
‘'châtiment'' à elle infligée par le chef du gouvernement de transition. 
Par ailleurs, de nombreux témoins affirment que ces jeunes ont été rémunérés pour ce sale boulot, et cette tragi-comédie insoutenable.Tous ces comportements risquent d'aggraver et compromettre la situation politico-etnique

Les Guinéens commencent à réaliser combien de fois Alpha Condé, Jean-Marie et SekoubaKonaté, ou encore François Fall sont dangereux et représentent un poison pour la nation.

Commenter cet article