GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Bourse : Google surpasse Microsoft et établit un nouveau record

 

 

Entreprise high-tech la plus cotée en bourse aux États-Unis il y a encore quelques années, Microsoft a perdu hier à nouveau une place en faveur de Google. Reste à savoir si ce passage de témoin sera conforté ou non.

Bourse Google MS Octobre 2012 Bourse Google MS Octobre 2012

La montée en puissance fulgurante de Google

Après avoir redoublé le centenaire IBM il y a quelques semaines, devançant ainsi des géants comme Intel et Oracle, Google est donc devenue hier la deuxième société high-tech US la plus cotée en bourse après l'indétronable Apple. Avec une valorisation de 247,8 milliards de dollars, Google a ainsi légèrement surpassé Microsoft de quelques millions de dollars, ceci après avoir frôlé les 250 milliards en milieu de journée.

Pour atteindre ce niveau, Google a une nouvelle fois battu son record en bourse avec une action proche des 765 dollars, valorisant ainsi la société à quasi 250 milliards de dollars. La progression de Google est particulièrement impressionnante quand on sait que l'action valait 500 $ il y a un an, valorisant Google à 163 milliards de dollars. Et il y a quatre ans, le 3 octobre 2008, Google valait moins 126 milliards de dollars. Grâce à ses records, Google a donc surpassé IBM il y a peu et a toutes les chances de détrôner durablement Microsoft dans les jours à venir.

Microsoft a pour sa part connu une légère progression depuis octobre 2008, passant d'une valorisation de 220 milliards à 248 milliards aujourd'hui. Une croissance suffisante pour résister à IBM sur la durée, mais néanmoins insuffisante pour lutter contre Apple (en 2010) et donc Google cette année. On notera d'ailleurs qu'IBM a doubléMicrosoft durant quelques heures en mai 2011, avant de retrouver sa troisième place. Une position perdue ensuite face à Google au début du mois de septembre.

Des écarts bien plus importants aujourd'hui qu'hier

Aujourd'hui, les différences abyssales qui séparent plusieurs sociétés, pourtant assez proches il y a encore quelques années, sautent aux yeux. Voici d'ailleurs un tableau récapulatif des valorisations boursières de grandes sociétés high-tech le 3 octobre 2008 et hier : 

Sociétés

Valorisation du 3 octobre 2008

(en milliards de dollars)

Valorisation du 1er octobre 2012

(en mds de dollars)

Évolution

(en mds de dollars)

Apple 91 616 +525
Microsoft 220,5 247,2 +26,7
Google 126,5 247,8 +121,3
IBM 117,9 241 +123,1
Oracle 93,9 152,4 +58,5
Intel 86,5 137,7 +51,2
Cisco 112,4 100,5 -11,9
Hewlett Packard 84,7 33,8 -50,9


Que peut-on retenir de ce tableau ?

  • Apple, en multipliant par plus de six sa valeur en l'espace de quatre ans, écrase sans contestation possible les autres grandes sociétés high-tech. Il faut dire qu'entre 2008 et 2012, l'iPhone et l'iPad ont pris une importance gigantesque.
  • Microsoft, leader incontesté en 2008, est aujourd'hui la troisième entreprise high-tech cotée en bourse aux USA. Pire encore, alors que Microsoft surpassait de près de 100 milliards IBM en 2008, la société est à deux doigts d'être doublé par Big Blue. La société a pour ainsi dire stagné, d'un côté grâce aux succès de Windows 7, Office 2010 et de la Xbox 360, et de l'autre côté du fait de son échec dans le monde du mobile. Cela l'a ainsi empêché d'atteindre les croissances d'Apple, Google et IBM.
  • Le cas Apple mis en part, nous pouvons noter qu'IBM est la société ayant signé la plus forte croissance, devant Google. Son insistance dans le marché des services a de façon évidente payé.
  • Hewlett-Packard était proche d'Apple, Oracle et Intel en 2008. Aujourd'hui, la société vaut 18 fois moins qu'Apple, et 4 fois moins qu'Oracle et Intel. Malgré son importance dans les marchés de PC, des imprimantes, des serveurs et des services, HP n'arrive pas à convaincre les investisseurs sur son avenir.
  • Concernant Cisco, sa perte de valeur est probablement due à la montée en puissance de la concurrence chinoise, et notamment de Huawei.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article