GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

BRAVO: Par Paul THEA

http://www.guineemoderne.com/Aout2010/images/paul2.jpg

 

Les alliances entre l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) et l’Union des Forces Républicaines UFR d’une part et entre l’UFDG et la Nouvelle Génération de la République (NGR) d’autre part, constituent à n’en pas douter un véritable coup de maître. Avant de vous dire les enseignements que j’en tire, laissez- moi vous exposer ces faits.


1. Ma première bonne impression de Monsieur Sidya Touré président de l’UFR, remonte à l’époque de la prémature quand il avait su s’entourer de technocrates compétents dans son gouvernement. J’ai aussi une grande admiration pour Monsieur Maurice Togba Zogbèlèmou directeur de campagne de l’UFR; cet éminent juriste qui a l’étoffe d’un homme d’Etat sera d’une très grande utilité dans l’élaboration des futurs contrats de la Guinée .

2. Avant d’arriver aux USA, c’étaient la Suisse et l’Allemagne qui m’impressionnaient le plus dans le monde des affaires, maintenant incontestablement je crois que le pays de l’oncle Sam est au sommet de la pyramide. La réussite dans des affaires aux USA, de Monsieur Abe Sylla président du NGR, force mon admiration. Son mauvais score à l’élection présidentielle est dû à mon avis au clivage encore important entre guinéens résidents à l’extérieur et ceux à l’intérieur du pays. Rentrer au pays après de longues années d’absence et vouloir y présider, non, ils ne le veulent pas; ils veulent d’abord que l’on partage leur quotidien pendant un moment avant d’y prétendre. C’est mon avis.

3. La délégation des jeunes de Kaloum et celle des femmes guerzé de N’Zérékoré qui sont allées apporter leur soutien à Mr Cellou Dalein Diallo.

Mon analyse: Voici les enseignements que je tire des ces événements:
• En cédant la primature, les mines qui constituent la première ressource de la Guinée, l’agriculture un ministère aussi important et de surcroit l’organe chargé du contrôle des dépenses et des recettes de l’Etat, Mr Cellou Dalein Diallo pose ainsi la base de ce que sera son mode de pouvoir: la transparence; puisque ce sont d’autres partis politiques que le sien qui contrôleront les ressources du pays. En cédant en plus le gouvernorat de Conakry, il démontre qu’il n’a aucune intention de secouer l’électorat de l’UFR; à mon humble avis, il est sincère dans son acte politique.

• J’ai interviewer à la radio Monsieur Sidya Touré, quelques jours avant le premier tour et j’ai trouvé le programme agricole de l’UFR, bien ambitieux et profitable pour la Guinée. En tout cas, j’ai la conviction profonde que Mr Cellou Dalein Diallo, Mr Sidya Touré, Mr Abe Sylla et Mr Maurice Togba Zogbèlèmou pour ce citer qu’eux, sauront s’entourer de technocrates expérimentés pour former l’équipe idéale capable de remettre la Guinée sur les rails. Ainsi s’annonce l’ère de la chasse à la compétence dans notre pays et c’est ce que je chante depuis l’année dernière en disant que je ne veux soutenir que des guinéens compétents à leur poste peu importe leur appartenance ethnique. Alors comme je n’ai pas une voix de rossignole, je me suis fais lapider; Pauvre de moi.

• La situation économique de la Guinée est désastreuse dixit Mr Sidya Touré; le régime de Lansana Conté a mis le pays à genoux et celui du CNDD l’a mis à plat ventre selon le premier ministre Mr Jean Marie Doré; des citations de ce genre n’en finissent pas sur notre pays et elles sont vraies. Ecoutez l’interview de Mr Ousmane Doré ancien ministre de l’économie sur le site aminata.com pour vous rendre compte à quel point notre pays est endetté jusqu’au coup. Pour donc sortir de cette situation désastreuse, la Guinée aura oh combine! besoin du fond monétaire international (FMI), de la Banque mondiale et de tous les partenaires au développement. Alors quand un candidat déclare que la Guinée n’a pas besoin du FMI et de la Banque mondiale pour son développement, je trouve que cela n’est pas réaliste.

• Les alliances successives entre les partis politiques vont aboutir à moyen et long terme aux fusions. Pour des raisons financières et pragmatiques, je prédis que nous aurons dans le futur trois ou quatre grands partis politiques. Les cadres des partis ou ceux qui seront proposés comme candidats aux élections futures seront ceux là qui auront gravi les différents échelons de leur organisation en fonction de leur compétence; donnant ainsi la chance à tous les gens compétents quelque soit leur ethnie. Les démarches des jeunes de Kaloum et des femmes guerzé sont à mon avis des signes politiques très forts qui prouvent que le peuple de Guinée connait ses intérêts. Sans consigne de leaders, ils sont allés vers le candidat qui a leurs yeux, peut améliorer leur quotidien. Il n’y aura pas de coalition anti peulhs.

• Dans toute la Guinée profonde, il y a des brassages ethniques, la plupart de nos compatriotes parlent au moins deux dialectes, il y a brassage culinaire, tout le pays vibre aux exploits de l’équipe de football, le Sily National; alors, force est de constater que c’est la politique qui attise l’ethnocentrisme en Guinée. J’avais préconisé dans un autre article, l’organisation d’une campagne contre l’ethnocentrisme après les élections; à tort car je viens de découvrir par ces alliances que c’est cette même politique qui atténuera l’ethnocentrisme. En fusionnant, les partis à coloration ethnique, deviendront des partis nationaux. Les guinéens ne militeront plus ou ne voteront plus en fonction de l’ethnie mais en fonction des programmes politiques proposés et du charisme des candidats.

C’est mon analyse qui n’engage que moi.
Paul THEA
paulthea@yahoo.com www.paulthea.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article