GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Cellou Dalein et Alpha Condé boxent- ils sur le même ring ?

http://a6.idata.over-blog.com/0/57/30/36/felipe/Carte-boxe.jpg

 

 

Nombreux sont aujourd’hui les guinéens qui estiment que le prochain duel qui opposera Cellou Dalein Diallo et Alpha Condé ne sera qu’une promenade de santé pour le premier. Pour peu que la CENI crée les conditions de transparence et de neutralité nécessaires à la tenue correcte du scrutin.

 

L’on ne doit pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, il est vrai, mais l’affiche Cellou- Alpha a l’air d’être, à s’y méprendre, un duel entre un poids lourd et un Poids léger. Même si avec un sursaut d’orgueil, le leader du RPG, qui n’a toujours pas dit son dernier mot, est capable de renverser les vapeurs. Mais quoi qu’il en soit, Cellou Dalein part avec les faveurs des pronostics. Des raisons pertinentes sont là pour édifier les lecteurs.


Ceux qui disent que l’opposant historique est un homme constant n’ont pas menti. La preuve, ce dernier n’a jamais franchi la barre des 25 % dans toutes les Présidentielles auxquelles il prit part. Que ce soit sous l’ère Conté, qu’il accusait de voler ses voix ou au temps de Sékouba Konaté, à qui tout le monde s’accorde sur sa neutralité dans le processus électoral. Les exemples sont éloquents. Aux Présidentielles de 1993 et de 1998, le RPG occupa successivement la seconde et troisième place, avec moins de 25 % des voix.


Pourtant, à l’époque, il y avait moins de dix candidats. Admettons aujourd’hui qu’il méritait plus que ce score, pour nous attarder à la Présidentielle de 2010, où 24 concurrents étaient en lice. Que constatons- nous ? L’opposant historique eut 20,72 % des voix, selon la CENI. Contre 18,25 %, pour la Cour suprême. Conclusion, il a chuté sur toute la ligne du front.


Concernant son adversaire, vous verrez que celui- ci a grimpé de 39 à près de 44 % des voix. Alors que c’est sa première élection. Cellou Dalein est si loin devant, au point qu’il est si près du fauteuil, dirait- on. Sans compter que l’UFDG n’a même pas déposé un recours, contrairement au RPG, qui demandait la validation des résultats de la CENI. Si sur 24 concurrents en lice, l’UFDG s’est taillé seule la part du lion, comment voulez- vous qu’il y ait match au second tour, le Bon Dieu aidant ?


Et comme un malheur ne vient jamais seul, la coalition qui soutient la candidature du RPG au second tour connaît aujourd’hui des fissures. Après le démenti de l’UFR et du PEDN, c’est autour du PUP, de claquer la porte du RPG. On comprend aisément pourquoi le Pr Condé soutenait qu’il ne boxe pas dans la même catégorie que les anciens Premier ministres, le score officiel obtenu lui donne fortement raison. C’est l’envers de la médaille.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


cette election est dejà jouer car depuis 2007 guinéens a proner le changement et par force de dieu ,il est l'heure car dieu nous ait donner deux personnes dont la continuité celou dalein et
l'autre alpha conde l'incarnation inconditionnel du changement et sait que le guinéen sait qui cette incarnat seul le professeur alpha le peu


 



Répondre