/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba&Afp

http://www.afrikmedia.com/upload/12450d6fe5b8953f41093d8a2afbf99f.jpg

 

Deux éléments de l'ex-rébellion ivoirienne des Forces nouvelles (FN) et un civil sont morts jeudi lors d'affrontements entre factions FN rivales dans leur fief de Bouaké (centre), ont indiqué des témoins.

Dans le centre-ville, des échanges de tirs nourris ont opposé dans l'après-midi des éléments du commandant FN de la zone de Bouaké, Chérif Ousmane, aux hommes de "Demcoul", un proche du chef d'état-major adjoint de l'ex-rébellion, Issiaka Ouattara dit Wattao, a appris l'AFP auprès d'habitants.

Deux membres des FN, dont Demcoul, ont trouvé la mort et un élève a succombé à une balle perdue, ont rapporté des témoins.

Une source proche de l'état-major des FN a confirmé les trois morts, dont celle du proche de Wattao. Les "bérets verts" de Chérif Ousmane, qui assurent la sécurité dans la ville, ont eu à déplorer un blessé dans leurs rangs, a ajouté cette source.

A la suite des tirs, de nombreuses boutiques ont fermé dans le centre de Bouaké, qui s'est soudain dépeuplé. La situation est revenue à la normale en fin d'après-midi.

Selon des témoignages concordants, l'affrontement a été occasionné par la tentative des "bérets verts" d'emmener avec eux un employé d'une entreprise privée de la ville, la Fibaco. Les éléments de Demcoul se sont opposés à cette démarche opérée dans leur zone et, une fois leur chef arrivé sur place, le ton est monté et des tirs s'en sont suivis.

Ces dernières années, plusieurs incidents parfois sanglants ont eu lieu entre factions FN, qui contrôlent le nord du pays et ses ressources depuis leur coup d'Etat manqué de 2002.

Les FN sont dirigées par Guillaume Soro, devenu Premier ministre en 2007 à la suite de l'accord de paix signé à Ouagadougou avec le président Laurent Gbagbo, qui contrôle toujours la moitié sud.

Commenter cet article