GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Crash en Libye: 103 morts dont 61 Néerlandais, un enfant de huit ans seul survivant

http://www.izf.net/upload/AFP/francais/special/afrique/CPS.RTP79.120510144250.photo02.photo.default-512x341.jpg

 

Un garçon néerlandais de huit ans est le seul rescapé du crash d'un d'une compagnie libyenne qui s'est écrasé mercredi avec 104 personnes à bord à son atterrissage sur l'aéroport de Tripoli en provenance de Johannesburg, selon des sources aéroportuaires libyennes.

Soixante et un Néerlandais ont été tués dans l'accident a annoncé la Fédération néerlandaise du tourisme (ANWB).

"Nous écartons de manière définitive l'hypothèse que le soit le résultat d'un acte terroriste", a indiqué le ministre des Transports libyen Mohamed Zidane, lors d'une conférence de presse. "Il y avait 104 personnes à bord, 93 passagers et onze membres d'équipage", a-t-il précisé, ajoutant que "96 victimes avaient jusqu'ici été retrouvées".

© AFP
Crash à Tripoli
© AFP/Infographie Infographie

Un garçon néerlandais de huit ans est le "seul survivant", a ajouté le ministre. Il a été conduit dans un hôpital de Tripoli et "ses jours ne sont pas en danger", a-t-il ajouté.

L'avion, appartenant à la compagnie libyenne Al Afriqiyah, s'est écrasé à 06H00 (04H00 GMT) à son atterrissage. L'A330 avait été acquis en septembre 2009 par la compagnie libyenne, selon M. Zidane.

Les membres de l'équipage étaient tous de nationalité libyenne, selon une source aéroportuaire. La représentation sud-africaine de la compagnie a précisé que l'avion s'était écrasé "à un mètre de la piste".

"L'avion a pris feu juste avant l'atterrissage", selon une source au sein des services de sécurité de l'aéroport, sous couvert d'anonymat. Il "a explosé à l'atterrissage et s'est totalement désintégré", a précisé une autre source au sein des services de sécurité, également sous couvert d'anonymat.

© AFP
Des enquêteurs au milieu ses débris de l'A330 appartenant à la compagnie libyenne Al Afriqiyah qui s'est écrasé le 12 mai 2010 à l'aéroport de Tripoli
© AFP Mahmud Turkia

Selon un journaliste de l'AFP, l'appareil s'est totalement disloqué et des milliers de débris étaient éparpillés sur une vaste zone, à 500 m environ du bout de la piste d'atterrissage.

Les services de sécurité et les secours étaient toujours sur place pour retrouver les restes des personnes qui se trouvaient à bord de l'appareil, selon la même source. D'après un journaliste de l'AFP, les conditions météorologiques étaient bonnes mercredi matin à Tripoli. L'arrivée du vol d'Al Afriqiyah était encore annoncée en milieu de matinée au tableau d'affichage pour 06H10 (04H10 GMT) avec la seule mention "retardé".

© AFP
Des enquêteurs au milieu ses débris de l'A330 appartenant à la compagnie libyenne Al Afriqiyah qui s'est écrasé le 12 mai 2010 à l'aéroport de Tripoli
© AFP Mahmud Turkia

La sécurité a été renforcée autour de l'aéroport et des ambulances et véhicules de la protection civile circulaient sur la route menant à la capitale libyenne, à une vingtaine de kilomètres de là.

Afriqiyah Airways a été créée en avril 2001 avec un capital de 70 millions de dollars. Basée à Tripoli, elle a commencé par louer des avions Boeing pour desservir plusieurs capitales africaines, dont Khartoum, Niamey, Bamako et Ouagadougou.

Elle dessert aujourd'hui plusieurs autres grandes villes africaines, dont Johannesburg, Le Caire, Abidjan, et Accra mais également européennes (Londres, Paris, Amsterdam, Rome).

Elle possède maintenant, selon son site, uniquement des avions de fabrication européenne Airbus, soit au total 11 appareils dont trois A 320-200, trois A319-111 et trois A330-200 du même type que celui


 

                                                                                                                            qui s'est écrasé à Tripoli.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article