/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/afp

 

Au moins deux partisans de Cellou Dalein Diallo, un des deux candidats au 2e tour de la présidentielle prévu dimanche en Guinée, ont été tués mardi par les forces de l'ordre à Conakry, a affirmé le président de l'Observatoire national des droits de l'homme (ONDH).

"Deux corps ont été retrouvés", a déclaré Aliou Barry, président de l'ONDH, interrogé à Conakry depuis Dakar. Interrogée à Conakry, la police a affirmé ne pas être au courant de ces décès. Aliou Barry a également accusé les forces de l'ordre d'être "entrées dans les quartiers pour y violer des femmes" qui n'étaient pas des sympathisantes de Cellou Dalein Diallo.

Quelques instants auparavant un médecin avait indiqué qu'au moins 29 personnes, partisanes de Cellou Dalein Diallo avaient été blessées par balles à Conakry lors d'affrontements avec les forces de l'ordre.

Le parti de Cellou Dalein Diallo avait menacé lundi de paralyser le pays et d'empêcher la tenue du scrutin si le président de la Commission nationale électorale (Céni), Louncény Camara, n'était pas remplacé avant dimanche.

Commenter cet article

Savané 21/10/2010 22:58



L’UFDG


L’UFDG, son président  Cellou Dalein DIALLO , et tous ceux qui soutient  ses idées  anti-démocratiques  sont responsables  des affrontements  du  18 octobre à
Conakry, entre les manipulés de l’UFDG et la police ,car tout le monde connaît   son mot d’ordre  le slogan  «  Cette fois c’est le tour des Peuls »  qui n’a rien avoir
avec la démocratie,régime politique fondé sur souveraineté de citoyens élisant librement leurs représentants, tant disque ce slogan veut clairement dire : Cellou président  ou  la
guerre , car personne d’autre  n’a le droit de gagner les élections de 2010 si ce n’est un Diallo Dalein, parce que  depuis 1958 l’année de l’accès de la Guinée à l’indépendance
 aucun   Foula de son ethnie  n’a été  président de la république de  Guinée, voilà pourquoi  l’ UNION  FOULAS DE GUINEE ( UFDG) est bien déterminé
 d’arriver au  pouvoir par tous les moins y compris la corruption ,la violence , suspicion , incitation à la haine raciale et par la manipulation des jeunes peuls des quartiers chauds
de Conakry où   vit en communauté  la population en majorité venant  de fouta.  


Et voilà comment Mr Dalen  a détourné le processus de démocratisation de la Guinée à un combat entre des ethnies qui ont cohabité et vécu  dans la paix depuis des siècles  dans le
pays  des hommes  de liberté  et solidarités .