/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/afp

 

 Un dirigeant du parti de Cellou Dalein Diallo, un des deux candidats au second tour de la présidentielle en Guinée, a menacé samedi d'organiser une journée "ville morte" lundi à Conakry si des militants arrêtés lors des violences des 11 et 12 septembre n'étaient pas libérés.

"Il s'agit d'un acte citoyen pour exiger l'application de règles qui respectent la légalité", a déclaré Amadou Bah Oury, vice-président de l'Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), devant des centaines de militants rassemblés au siège du parti à Conakry où l'UFDG est majoritaire.

Il a estimé que les quelque 200 jeunes arrêtés lors des violences des 11 et 12 septembre, l'avaient été de manière arbitraire. "S'ils ne sont pas libérés d'ici dimanche, nous organiserons une journée ville morte à Conakry", a dit M. Bah Oury.

Cette journée aura également pour objectif d'exiger que la nouvelle date qui sera fixée pour le second tour de la présidentielle - qui devait se tenir dimanche et a été reporté par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) - soit cette fois-ci réellement respectée.

Cet appel coïncide avec l'arrivée samedi à Conakry d'une délégation du Groupe international de contact (GIC) sur la Guinée conduite par le représentant de l'ONU en Afrique de l'ouest, Said Djinnit.

Cette délégation doit rencontrer la Céni, les deux candidats en lice, l'ensemble des institutions du régime de transition dont son président, le général Sékouba Konaté, afin de tenter de fixer avec eux un nouveau calendrier pour le second tour.

Ce scrutin doit opposer Cellou Dalein Diallo à Alpha Condé qui avaient respectivement obtenu 43,69% et 18,25% des voix au premier tour du 27 juin.

La Céni a mis en avant des problèmes d'ordre logistiques et techniques pour justifier le report du second tour.


Commenter cet article

diane kesory 18/09/2010 19:18



chers frere et soeur guineen reston unie autour de la democratie mais avan la decratie on ete deja unie come un seul home il faut pas que la democratie nous departage aujourdhui mes frere et
soeur guineen de tout bord mr le presiden de ufdg et le rpg apele vous militan au calme parce que ses son des frere et soeur de me mere et pere qui est de la guinee unie et prosper il faut pas
que le faut general vous met en guere sans fin et sans avoire pourqoui il y a pas des peul qui na pas de parent malinke ou en haute guinee come il y a pas de malinke qui na pas un parent peul ou
ses parent en moyene guinee que dieu benise la guinee et les guineen de tout bord de bone volonte merci.