GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Dalein chez Wade : Que se cache-t-il derrière cette visite ?

http://ferloo.com/local/cache-vignettes/L470xH312/jpg_lexPremierministreguineenCellouDaleinDiallo-5246f.jpg

 

 

Cellou Dalein Diallo, candidat de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), à la présidentielle est rentré de Dakar le samedi dernier, où il avait été reçu par le Président sénégalais Me Abdoulaye Wade. Si Dalein dit avoir fait le déplacement pour aller remercier Me Wade pour avoir contribué à sauver la transition, qui commençait à flancher après le cap du 1er tour dont il est sorti vainqueur, certains observateurs voient en ce voyage, une quête de soutien dans la perspective du 2e tour.

Le candidat de l’UDFG voudrait certainement se garder de tout triomphalisme hâtif, après la victoire enregistrée lors du 1er tour du scrutin présidentiel. Car si à ses 43,69% de voix, sont venues se greffer les 13,62% de Sidya Touré de l’UFR, dont il a obtenu le soutien, cela ne signifie nullement que les jeux sont faits pour le 2e tour. Quand on sait que les consignes de vote peuvent ne pas être suivies par les électeurs.

Conscient que rien n’est encore gagné, Cellou Dalein Diallo et son staff multiplient le porte-à-porte. En vue de toucher directement les populations.

Cette offensive de charme s’étend au-delà de nos frontières. A preuve, ce séjour à Dakar, du candidat de l’UFDG. « J’étais venu remercier le Président Wade grâce à qui, nous avons pu trouver une solution pour la tenue du deuxième tour de la présidentielle », a confié Dalein à la télévision publique sénégalaise (RTS), au sortir de son entretien avec Me Wade.

En se rendant auprès de lui à Dakar, Dalein entend sans doute renforcer ses liens avec le président sénégalais, qui est l’un des chefs d’Etat les plus influents du continent. Il faut rappeler que Cellou est un habitué de la présidence sénégalaise. Le lendemain des événements du 28 septembre, c’est bien un avion du président Wade qui était venu le chercher, pour l’évacuer sur Paris où il devait suivre un traitement médical, après avoir eu des côtes cassées par les coups reçus lors de cette sanglante répression.

Me Wade en quittant récemment Conakry avait averti ne rouler pour personne et ne voulait point s’immiscer dans les affaires internes de la Guinée. Rien cependant ne prouve que les choses ne se jouent pas en coulisses. Du côté de l’hexagone déjà, le candidat de l’UFDG serait « l’homme de l’Elysée », d’après nos confrères de J.A., à cause de ses accointances avec Claude Guéant, le secrétaire général de la présidence française. Alpha Condé lui demeure bien l’homme du Quai d’Orsay, étant un intime ami de Bernard Kouchner.

Quand on sait que le Quai d’Orsay est censé passer sous les fourches caudines de l’Elysée, sur le plan de la diplomatie, depuis l’avènement de Sarkozy au pouvoir, comme le prétendent certains confrères du bord de la Seine, là, il va sans dire que Dalein est en train de combler le handicap qu’il semblait avoir vis-à-vis de son challenger Alpha Condé qui, pour avoir côtoyé la plupart des dirigeants africains et européens, dispose d’un carnet d’adresses bien fourni.

Alpha Condé a d’ailleurs quitté Conakry, ce week-end pour la capitale burkinabè, où il devrait rencontrer le médiateur de la crise guinéenne, Blaise Compaoré.

Les candidats au second tour sont en train de surfer sur tous les registres, histoire de gagner la confiance des électeurs et de la communauté internationale. Car avoir de l’entregent représente un atout majeur à ce stade de la compétition.


DB
Le Démocrate,

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article