/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

 

Le second tour de l’élection présidentielle devant mettre fin à la transition en Guinée a eu lieu le 7 novembre 2010. Le candidat El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo a durant le processus de centralisation des votes dénoncé une fraude à grande échelle, consistant notamment à l’usage de faux procès verbaux, à la manipulation du système informatique, à la création de bureaux de vote fictifs, au bourrage des urnes et à la délivrance abusive de dérogations au delà du nombre légal prévu par bureau de vote.


Il a aussi cité le nettoyage ethnique dirigé contre les peuhls dans les préfectures de Siguiri et de Kouroussa qui a empêché ces derniers de participer au vote dans ces régions.


Le candidat El hadj Mamadou Cellou Dalein Diallo a transmis des réclamations à la CENI en exigeant que les procès verbaux issus de cette élection soient minutieusement réexaminés et a posé cela comme condition de l’acceptation des résultats provisoires publiés par la CENI.


Notre association, Pottal-Fii-Bhantal fustige la décision du président de la CENI de publier les résultats provisoires malgré la requête de l’Alliance Cellou Dalein Président (ACDP) de surseoir leur publication jusqu'à l’examen des cas de fraudes découverts soulignés plus haut.


Pottal-Fii-Bhantal soutient la décision de l’ACDP de ne pas reconnaitre les résultats publiés par la CENI ainsi que la fausse victoire d’Alpha Condé, candidat de l’Alliance Arc-en-ciel.


Nous condamnons avec la dernière énergie les actes de violence renouvelés contre la communauté peuhle à Conakry et dans les régions du Fouta. Pottal-Fii-Bhantal appelle les ressortissants du Fouta à travers le monde à la mobilisation générale pour protéger leur communauté contre les agressions préméditées des forces armées, militaires et paramilitaires. 


Pottal-Fii-Bhantal invite les ressortissants du Fouta à resserrer les liens de solidarité pour lutter contre la discrimination raciale et la persécution. 


Pottal-Fii-Bhantal attire l’attention de la communauté internationale sur le caractère génocidaire de ces violences dirigées contre la communauté peuhle, commandités par Alpha Condé et exécutées par Sékouba Konaté et ses sbires.


En son temps, pendant que le génocide au Rwanda s’opérait, la communauté internationale avait préféré fermer les yeux sur les manigances criminelles de la France, aujourd’hui complice des troubles en Guinée.


Pour éviter une répétition de la tragédie du Rwanda, Pottal-Fii-Bhantal invite les populations Guinéennes à ne pas tomber dans le piège de la violence interethnique et de plutôt penser à ce qui les unit au-delà des divergences politiques.


Etant certain que ces violences ne mènent le plus souvent qu’à la guerre civile qui ne profite qu’aux marchands d’armes, Pottal-Fii-Bhantal Fouta Djallon ne saurait cependant rester neutre si ces massacres et arrestations arbitraires continuent.


Qu’Alpha Condé, Sékouba Konaté, Jean-Marie Doré et tout autre individu associé de près ou de loin à ces actes barbares sachent qu’ils seront tenus pour responsables et répondront de leurs crimes.


Commission de Coordination Centrale Pottal Fii Bhantal Fouta Djallon


Commenter cet article