/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

zogota2

 

 

Les enquêtes avancent au niveau du Tribunal de première instance de N'Zérékoré, suite aux incidents survenus dans la localité de Zogota, dans le sud de la Guinée, où 5 villageois avaient trouvé la mort après la destruction d'installations sur un site de la société minière brésilienne Vale, a rapporté la radio nationale ce samedi.

Le doyen des avocats de cette juridiction a reçu sur sa table des dossiers relatifs à "19 personnes soupçonnées de pillages et incendies volontaires, 2 suspects pour vols d'objets divers au préjudice de Vale".

Les mêmes dossiers comportent également des cas portant sur "des atteintes à la vie des populations de Zogota", selon nos sources.

Aucune arrestation de ces suspects n'a été signalée pour le moment, à en croire nos informations.

Il faut rappeler que la vingtaine de villageois interpellés lors de ces incidents survenus dans la nuit du 3 août dernier, dans la localité de Zogota, abritant le site de prospection de Vale, ont été libérés, pour des "soucis d'apaisement", vu le tollé suscité par ces tueries perpétrées à Zogota.

Le gouvernement guinéen avait déploré ces actes et annoncé l'ouverture d'une enquête au lendemain des événements, promettant des sanctions à l'encontre des auteurs de ces violences.

Le préfet de N'Zérékoré Hassan Sanoussy Camara fut relevé immédiatement de ses fonctions et convoqué à s'expliquer auprès de ses autorités hiérarchiques à Conakry.

Commenter cet article