GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Drogue en Guinée: le fils aîné du défunt président Conté remis en liberté

http://nimg.sulekha.com/others/original700/ousmane-conte-2009-3-14-9-31-7.jpg

 

Le fils aîné du défunt président guinéen Lansana Conté (1984-2008), Ousmane Conté, a été remis en liberté mercredi après avoir passé plus de 16 mois en prison pour sa participation présumée au trafic de drogue dans le pays, a-t-on appris jeudi de source judiciaire.

"Ousmane Conté a bénéficié de la liberté provisoire parce que la Cour suprême a cassé larrêt qui le renvoyait devant la cour dassises", a affirmé cette source.

L'officier Ousmane Conté est l'un des nombreux enfants du général Conté, décédé le 22 décembre 2008 de maladie après avoir dirigé le pays pendant 24 ans. Il avait été arrêté en février 2009, deux mois après la prise du pouvoir par une junte dirigée par le capitaine Moussa Dadis Camara.

Exhibé à la télévision, il avait reconnu avoir "été impliqué dans le trafic de drogue" et avait demandé pardon au peuple pour les "dommages causés". Il avait toutefois nié être le parrain du narcotrafic dans la sous-région.

Début juin, le président américain, Barack Obama, avait classé Ousmane Conté sur une liste noire des "barons de la drogue", ouvrant la voie à la saisie de ses biens aux Etats-Unis.

Mais son avocat, Me Tafsir Barry, avait répondu à la presse que son client ne disposait d'aucun bien aux Etats-Unis. "Le fils Conté est certes poursuivi pour trafic présumé de drogue mais j'affirme haut et fort qu'il n'est nullement connu dans le trafic international de cocaïne ni de la drogue", avait-il affirmé.

Ousmane Conté a été remis en liberté en même temps que son garde de corps, Mamadou Kolon Diallo.

Un autre fils Conté, Moussa Conté, également arrêté pour son implication présumée dans un trafic de drogue, avait été remis en liberté en février. Il est poursuivi pour "importation de produits chimiques hautement toxiques, notamment du méthanol servant à la fabrication de la drogue".

En revanche, le frère cadet de l'ex-Première Dame Henriette Conté, Saturnin Bangoura, reste en détention, lui qui avait "avoué" à la télévision être impliqué avec des "amis colombiens" dans le trafic de drogue.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article