/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

La Guinée espère tirer profit d’un récent engagement de RUSAL, propriétaire de gisements de bauxite sur son territoire, avec Shandong Xinfa. Les deux entreprises ont paraphé un mémorandum d’intentions. RUSAL est l’une des grandes compagnies minières présentes en Guinée. Après y avoir développé plusieurs projets, elle se focalise actuellement sur le gisement de Balaya. Cette mine recèle de plus de 25 millions de tonnes de bauxite. Mais, toutes les initiatives de RUSAL dans ce pays ouest-africain n’ont pas toujours été couronnées de succès. Le cas le plus éloquent est celui de l’usine de Friguia, bloquée jusqu’à présent en raison d’un conflit social.

N’empêche, la Guinée ne veut pas rompre toute coopération avec la compagnie minière russe. Ainsi, les autorités du secteur minier suivent avec beaucoup d’attention tous ces faits et gestes. C’est pourquoi, elles ont appris le rapprochement entre RUSAL et le chinois Shandong Xinfa. Les deux partenaires se sont engagés à étudier les possibilités de coopération en vue de la création d’entreprises mixtes. Celles-ci vont prester dans le domaine de l’aluminium.

La semaine dernière, les deux parties se sont rencontrées dans le cadre des travaux de la commission intergouvernementale sino-russe. Elles ont convenu de la mise en place d’un groupe de travail à cet effet en l’espace des 3 prochains mois. Cette cellule devra déterminer les retombées probables d’une telle collaboration et les meilleures recommandations qui vont émaner de ce groupe seront retenues pour être suivies avant la mi-2013. Jusque-là, rien ne semble a priori concerner la Guinée. Mais, l’espoir vient d’une information relayée par la presse russe : RUSAL et Shandong Xinfa pourraient également partager des projets communs dans la valorisation des mines de bauxites. Ce, particulièrement, dans les pays en développement.

Avec les réserves qu’elle possède, la Guinée fera clairement partie de cette initiative si elle se concrétisait réellement. Conakry compte beaucoup sur ce type de projets pour favoriser la création de l’emploi et la lutte contre la pauvreté.

afrique7

Commenter cet article