/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par reuters

http://www.africaguinee.com/image.php?show=news_images&type=image&iid=7766

 

 

Des problèmes de procédures risquent d'entacher la crédibilité de l'élection présidentielle de dimanche en Guinée, estiment des candidats ainsi que le Centre Carter de défense des droits de l'homme.
Marqué par un taux de participation de 80%, le scrutin a été salué par la communauté internationale pour son absence de violence et l'espoir de voir le régime militaire prendre fin.

"La confusion concernant plusieurs aspects importants des procédures de vote et de dépouillement, des retards dans la répartition des bureaux de vote et la distribution tardive de matériels de vote essentiels ont eu un impact négatif sur la qualité du scrutin", dit une déclaration du Centre Carter.

Ces lacunes "peuvent potentiellement saper les principes du suffrage universel", ajoute le Centre qui avait déployé une trentaine de personnes sur le terrain, en plus des observateurs européens et africains.

Les résultats préliminaires sont attendus d'ici mercredi. Des médias locaux ont donné des résultats de quelques bureaux de vote, mais aucune tendance fiable n'est encore apparue.

L'Union des Forces démocratiques de Guinée (UFDG), parti de l'un des principaux candidats, Cellou Dalein Diallo, s'est inquiété de retards dans la publication des résultats de Ratoma, quartier de Conakry qui est un de ses fiefs.

"Hier, sur les 471 bureaux de vote (de Ratoma), nous n'avons eu les résultats que de 45. Ce n'est pas normal", a dit Abdoulaye Diouma Diallo, ajoutant qu'à Matam, commune de Conakry, il y avait aussi eu des "anomalies qui mettent en doute la crédibilité du vote".

Des alliés d'Alpha Condé, un autre candidat parmi les favoris, ont rapporté qu'un responsable électoral de Ratoma avait été interrogé par la police. "Il y a eu de la fraude mais nous n'en connaissons pas pour l'instant l'étendue", a dit à Reuters Makale Traore, directeur de campagne de Condé.

Commenter cet article