GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Enfin le bout du tunnel?

L'opposant Jean-Marie Doré a été désigné comme Premier ministre de transition en Guinée mais le décret n'a pas été signé, a indiqué mardi matin à Ouagadougou Idrissa Chérif, chargé de communication du président de transition, le général Sékouba Konaté.
   
"Jean-Marie Doré a été désigné Premier ministre", a indiqué à l'AFP M. Chérif dans la nuit de lundi à mardi. "On part demain (mardi) à Conakry, le décret sera signé à Conakry", a-t-il ajouté.
   
M. Doré est président de l'Union pour le progrès de la Guinée (UPG, opposition) et porte-parole des Forces vives (opposition, syndicats et société civile).
   
Il a été choisi "non seulement pour son expérience mais aussi pour sa connaissance de la politique guinéenne. Il va conduire un gouvernement de mission, notamment la poursuite de la transition, avec une feuille de route", a-t-il ajouté.
   
Selon lui, "le gouvernement sera formé de 30 membres: 10 désignés par le CNDD (Conseil national pour la démocratie et le développement, junte), 10 par l'opposition et 10 issus des quatre régions de Guinée".
   
Les opposants à la junte sont divisés sur le nom du Premier ministre de transition.
   
Si la majorité des partis politiques soutiennent M. Doré, les syndicats et associations de la société civile se rangent derrière la secrétaire générale de la confédération nationale des travailleurs de Guinée (CNTG) Rabiatou Sérah Diallo.
   
Un accord de sortie de crise a été signé vendredi à Ouagadougou, prévoyant notamment le maintien "en convalescence" à l'étranger du chef de la junte, le capitaine Moussa Dadis Camara, blessé à la tête lors d'une tentative d'assassinat le 3 décembre.
   
Le texte prévoit aussi la mise en place d'une transition avant la tenue d'une élection présidentielle "dans six mois".
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article