GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Feindouno s'engage avec Monaco: Interview

- 0

 

Pascal Feindouno, longtemps proche de Wigan, évoluera à Monaco jusqu'à la fin de la saison. L'affaire s'est conclue lundi soir à "23h56 précises". Joint au téléphone en début d'après-midi, l'ancien Stéphanois nous a raconté les dernières heures de son mercato. Un mercato pas comme les autres. 

 

Depuis lundi soir,"23h56 précises", Pascal Feindouno est un joueur de l'AS Monaco. L'information était passée quelque peu inaperçue. Rien de plus logique. "On a fini à l'aéroport ! On a faxé les papiers et je suis parti à l'hôtel me reposer", nous a-t-il confié en début d'après-midi alors qu'il partait s'entraîner avec ses nouveaux partenaires. Certains, d'ailleurs, seront probablement étonnés de voir débarquer l'international guinéen, parti rouler sa bosse dans le Golfe durant deux ans et demi et revenu en France à quatre minutes du baisser de rideau.

 

A bientôt 30 ans, Feindouno avait envie de revenir en Europe. Il y est parvenu. Mais quelle odyssée... Lui qui évoluait à Al Nasr il y a encore peu a entrepris un tour de Grande-Bretagne pour trouver chaussure à son pied. "Je suis allé à Wigan, du côté de l'Ecosse également. Mais financièrement, ça bloquait. A Wigan (où Feindouno était à l'essai, ndlr), je devais disputer un amical contre Manchester mais il me manquait un papier du Qatar pour me laisser jouer. J'étais prêt, dans le vestiaire, mais il est arrivé le lendemain", raconte-t-il.

"Celui qui me veut, je fonce !"

Resté à Wigan où il continuait à s'entraîner avec le club, Pascal Feindouno a finalement fait ses valises manu militari pour rejoindre... Monaco. Improbable dénouement, rendu possible par la grave blessure de Maazou (entorse du genou, ndlr) et par son agent, qui était en contact avec les Rouge et Blanc depuis quelque temps : "Ça faisait un petit moment, mais rien ne se faisait, rien de concret... On attendait, le club et mon agent discutaient. Et lundi, alors que je me changeais pour aller à l'entraînement avec Wigan, j'ai été prévenu".

Rapide sur le pré, Pascal Feindouno l'a été tout autant pour quitter l'Angleterre. Sans regret."Moi, j'avais dit : celui qui me veut, je fonce ! Mais je n'avais pas de préférence", nous confie-t-il avec honnêteté. Jouer le maintien avec Wigan ou avec l'AS Monaco, c'est du pareil au même. Et puis l'ASM, Feindouno connaît un peu : "Je regarde les matches à la télé. J'ai vu le 0-0 contre Marseille. Je suis confiant, il n'y pas de souci. On essaiera de gratter les points petit à petit."

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article