GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée : adoption d’une politique pour protéger les droits des femmes

 

Le ministère guinéen des Affaires sociales et de la Promotion féminine a adopté un document de politique nationale du genre (PNG) visant à protéger les droits des femmes du pays.

Le document a été élaboré par un comité technique avec un appui

financier du programme des Nations Unies pour le développement ( PNUD).

A l’occasion de la remise vendredi du document aux membres du gouvernement, le secrétaire général du ministère guinéen de la Promotion féminine, Moryba Ramos Camara, a indiqué que les femmes de la Guinéesubissent d’énormes préjudices à relatif à la violation de leurs droits les plus élémentaires.

En Guinée plus de 70% des femmes sont victimes de violence basée sur le genre, avec un taux moyen de 80% pour le gouvernorat de Conakry, capitale guinéenne.

Selon les données de l’institut national des statistiques de Guinée, les femmes contribuent 30% du produit intérieur brut (PIB) du pays et plus de 80% des femmes vivent en zone rurale.

Dans le secteur de l’agriculture, les femmes représentent 53,3% de la main d’oeuvre agricole et pour le secteur de l’éducation et de formation, seulement 16% des femmes sont alphabétisées contre 44% pour les hommes. Dans le secteur de la santé, on assiste à une féminisation du VIH /Sida, avec plus de 1,9% des femmes atteintes dans l’enssemble du pays.

"Toutes les études sur la pauvreté en guinée montrent que les femmes sont plus pauvres et sont plus vulnérables’’, a souligné M. Camara.

Ce document a été initié par le ministère en charge des questions des femmes en 2009, suite aux recommandations de la 7ème conférence régionale africaine sur l’évaluation de la mise en oeuvre du programme d’action de Beijing tenue à Addis-Abeba en 2004 et celle de la 49eme session de la commission des Nations Unies sur la consolidation de la femme tenue en 2005 à New York, a rappelé le représentant résident du System des Nations Unies en Guinée, Anthony Boamah.

Au nom du gouvernement, le ministre guinéen de la Coopération internationale Koutoubou Sanoh a apprécié à sa juste valeur la portée de la politique nationale du genre qui, selon lui, contribuera à protéger les droits des femmes et des couches vulnérables.

"L’application de la politique nationale du genre permettra d’atteindre un niveau de croissance appréciable dans notre pays’’, a ajoute le ministre.

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article