GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée: Alpha Condé lâche du lest à propos de la CENI

                                        

 

Le président de la république et son gouvernement viennent de demander à la commission électorale nationale indépendante d’arrêter les opérations de révision des listes électorales.


Selon un communiqué de presse qui vient de nous parvenir, cet arrêt de ces opérations pour quelques jours devra permettre de rassurer l’ensemble des acteurs du processus électoral, notamment les partis politiques et les partenaires techniques et financiers. A ce propos, voici le communiqué de presse signé du porte parole de la présidence de la république

Communiqué de Presse


Sékhoutouréya, 13 mai 2012


Le Président de la République et le Gouvernement, soucieux de la tenue d’une élection législative libre, crédible, transparente, et après consultation avec les acteurs du processus électoral, demandent à la CENI l’arrêt des opérations de révision des listes électorales en cours.

Cet arrêt de la révision des listes électorales, pour quelques jours, devra permettre de rassurer l’ensemble des acteurs du processus électoral, notamment les partis politiques et les partenaires techniques et financiers.

Pour ce faire, la Commission électorale nationale indépendante (CENI) doit organiser une concertation dans les plus brefs délais, au cours de laquelle l’opérateur WAYMARK doit faire la démonstration de la fiabilité du matériel et des procédures techniques mises en œuvre.

Ces quelques jours doivent permettre également de renforcer la sensibilisation et la communication, afin que les citoyens et électeurs s’approprient encore plus des enjeux et du déroulement de la révision des listes électorales.

Le Président de la République et le gouvernement renouvellent leur ferme volonté quant à la tenue des élections législatives en 2012. Aux Guinéennes et Guinéens en âge de voter, ils demanderont de se faire inscrire sur les listes, premier exercice du droit de vote.

La tenue d’un scrutin transparent et équitable est une étape clé pour l’ancrage de la démocratie dans notre pays.



Pour la Présidence de la République
Naby Youssouf Kiridi Bangoura, Porte-parole

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article