/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

 La Direction centrale de la police judiciaire (DPJ) sise à Kaloum a procédé ce vendredi, à la présentation de deux présumés auteurs dans l’assassinat de l’ex-directrice nationale du trésor public, madame Boiro Aïssatou.

Il s’agit d’un Guinéen de nom d’Alpha Oumar Bah et d’un Sierra-léonais Mohamed Sankhon qui ont été arrêtés et détenus à la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ). Sur les motifs de leur arrestation, les deux malfrats auraient été pris avec certains objets de leurs victimes, notamment la clé USB de Paul Cole d’ETI retrouvée au domicile de Mohamed Sankhon.

Interrogés, les deux présumés auteurs ont niés les faits devant un parterre de journalistes mobilisé pour la circonstance dans la cour de la DPJ.
Prenant la parole, le directeur central de la police judiciaire, Abdoul Gadhiri Condé après avoir expliqué à la presse le procédé par lequel, ils ont réussi à mettre mains sur les deux présumés auteurs âgés tous d’une vingtaine d’années, a mis en exergue la démission parentale dans l’éducation des enfants.

Par ailleurs, Abdoul Gadhiri Condé a saisi l’occasion pour informer la presse que trois autres complices dans cet assassinat sont en fuite et que leur arrestation se fera dans les jours qui suivent Il promet que les auteurs seront déférés devant la justice guinéenne.

A préciser que deux autres présumés malfrats ont été également présenté à la presse pour dit-on, des cas de braquage.

Selon nos informations, ces deux présumés bandits seraient membres d’un gang de cinq personnes qui ont braqué dans la soirée du vendredi 6 novembre aux environs de 21 heures, la voiture de l’employé de la société ETI, Paul Cole pour, dit-on, lui retirer ses biens et éventuellement sa voiture RAV 4.

Pour rappel, c’est dans la nuit du vendredi 9 novembre 2012 au quartier de Kipé dans la Commune de Ratoma, que des inconnus ont froidement abattus l’ex-directrice nationale du trésor public, Mme Aissatou Boiro et Paul Temple Cole, ingénieur informaticien à la société ETI.

 

koaci.com

Commenter cet article