/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

Face aux rumeurs qui courent sur le probable règlement de compte qui aurait conduit à l’assassinat de la directrice nationale du Trésor, Aïssatou Boiro, vendredi dernier à Conakry, le porte-parole du département de la Justice guinéen, Ibrahima Béavogui, a indiqué dans une déclaration lue jeudi sur les antennes des médias d’Etat qu’il n’y avait pour le moment aucune "connectivité’’ entre la tentative de détournement des 1, 3 millions d’euros et ce crime.

Le porte-parole du département de la Justice a révélé qu’une enquête préliminaire a été ouverte pour faire la lumière sur l’assassinat de Madame Aïssatou Boiro, abattue par des inconnus alors qu’elle regagnait sa résidence dans le quartier de Kipé, vendredi dernier.

Et qu’il est encore tôt de lier cette affaire à la tentative de détournement des 13 milliards de francs guinéens, soit près de 1, 5 millions d’euros, par une dizaine de cadres du ministère des Finances. Une opération qui fut mise en échec par la directrice du Trésor.

Ibrahima Béavogui a tenu à préciser que les mis en cause dans cette tentative de détournement font l’objet de procédure au niveau d’un juge d’instruction commis à cette tâche au niveau du Tribunal de première instance de Kaloum.

Il faut toutefois souligner que certains des présumés auteurs de cette tentative de détournement avaient été convoqués mardi dernier par le juge d’instruction pour être entendus durant des heures, après que le bruit d’un éventuel lien entre cette affaire et l’assassinat de la directrice nationale du Trésor ait couru à travers la capitale, selon des sources judiciaires.

Commenter cet article