GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée : Belle ambiance de fin de transition

 

 

Le 21 décembre 2010, le glas de la transition guinéenne aura sonné lorsque Alpha Condé aura revêtu la tunique de chef d’Etat. Et, on l’espère, c’en sera fini de l’ère douloureuse que le peuple guinéen a vécue depuis de longues années. Actuellement, on s’active pour atteindre enfin ce beau jour.

Le président intérimaire, le général Sékouba Konaté, a décidé d’y participer et est revenu dimanche dernier du Maroc, où il était pour des soins médicaux. Pendant ce temps, le Premier ministre, Jean-Marie Doré, se démène et fait le ménage afin que le futur gouvernement trouve les lieux propres et en ordre après la passation de service. C’est ce qui explique cette décision qu’il a prise le 8 décembre dernier, enjoignant ses ministres de faire un état des lieux exhaustif des avoirs de leurs départements. Il a par ailleurs, mis en garde ces derniers contre toute velléité de subtiliser des biens de l’Etat, comme ces mange-mil qui s’efforcent de picorer le maximum de grains d’un champ de maïs avant que le propriétaire ne les en chasse.

Enfin, pour clore cette liste de clignotants rassurants, Cellou Dalein Diallo semble avoir bu jusqu’à la lie l’amer breuvage de sa défaite à la présidentielle et ne paraît pas vouloir s’en offusquer outre mesure. On peut donc déduire de tout cela que la transition court tranquillement et joyeusement vers sa belle mort. On ne devrait pas par conséquent craindre un quelconque hoquet disgracieux avant la date du 21 décembre. Les points d’interrogation pourraient éclore après cette date. Que se passera-t-il après l’investiture du nouveau président guinéen ? Par exemple, Alpha Condé va-t-il enfourcher le cheval du développement économique sans passer par l’étrier de l’assainissement ? Les corrompus et les corrupteurs, les auteurs de meurtres et autres assassins vont-ils rester impunis ? Tant de questions sur les collines du Fouta.

Pourtant, cette étape semble essentielle. Mais comment la franchir sans faire ce qui pourrait être perçu comme une chasse aux sorcières, véritable horloge à réveiller de vieux démons ? Car, Alpha Condé ne peut prétendre enfoncer sa lance dans la vase de la corruption sans toucher aux œufs d’or des commerçants. Or,en Guinée, qui dit commerçants, dit Peulhs. Ces derniers tiennent en main la quasi-totalité de l’économie guinéenne. Si d’aventure des piliers du camp Diallo venaient à tomber à la faveur d’une éventuelle politique d’assainissement, cela ne manquerait pas de renverser des poubelles remplies, entre autres, de vipères comme l’ethnicisme. Et inutile de préciser que la morsure de ces dernières suffirait à racornir le bel enthousiasme qui naîtra certainement du 21 décembre 2010.

En définitive, il apparaît que Alpha Condé devra s’y prendre avec l’objectivité et la transparence des plus délicates, au cas où il enclencherait la lessiveuse "Vérité-Justice-Réconciliation". Et là, il lui faudra la maestria d’un homme qui réussirait, sans grand dommage, à retirer un grain de haricot d’un bocal rempli de scorpions venimeux. Autre chose, Alpha Condé ne doit pas briser l’élan que prendra la Guinée vers le développement, en essayant de se prendre pour le seul messie capable de conduire ses frères et sœurs à la terre promise.

En cinq ans, il réussirait difficilement à faire de la Guinée "un pays émergent", pour emprunter une expression actuellement en vogue en Afrique. Il serait donc souhaitable que le premier président démocratique de la Guinée jette les bases de cette émergence et laisse ensuite la direction du chantier à d’autres Guinéens. Le peuple lui serait certainement plus reconnaissant que s’il tentait de s’introniser roi. Mais chaque chose en son temps.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

balde 16/12/2010 09:59



  T'inkiet mon frere,si dans ses decisions,on y voit pas deux poids deux mesures,tt le monde va accepter car la Guinee,a besoin d'un developpement,et tiens toi bien on l'evaluera dans les
100 jours ki suivent son investiture.Et tout guineen sait kil est mal entourer,donc il faut savoir faire le tri.bonne Chance,nous les peulhs on veut un developpement c sa limportant,ke ce
developpement passe par un des notres ou une autre personne.limportant c son aboutissement.Alpha nous a traiter de tous mais moi g le souhaite bonne chance pour le bonheur de tous les guineens