GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée-Bissau: Cacophonie au sommet de l'Etat à propos de Khadafi

Le président bissau-guinéen Malam Bacaï Sanha a désavoué son premier ministre Carlos Gomes Junior qui avait déclaré que l'ex-dirigeant libyen Mouammar Kadhafi serait accueilli "à bras ouverts" à Bissau, indique un communiqué de la présidence de la République. "La Présidence est préoccupée par la déclaration du premier ministre et surtout par l'interprétation qui en a été faite".



"La présidence n'ira pas dans la même direction que cette déclaration" et veut "intensifier le dialogue avec les nouvelles autorités libyennes", selon le texte. Cette intensification du dialogue avec le Conseil national de transition (CNT), l'organe politique des rebelles libyens qui ont renversé Mouammar Kadhafi, a pour but de "conserver les relations bilatérales saines et cimenter les liens de fraternité et de parenté qui unissent le peuple libyen et le peuple bissau-guinéen", conclut le communiqué.



Ce communiqué présidentiel est en totale contradiction avec la déclaration de M. Carlos Gomes Junior qui avait affirmé il y a une semaine que "si Kadhafi demande à venir en Guinée-Bissau, nous l'accueillerons à bras ouverts et nous assurerons sa sécurité".  "Kadhafi mérite le respect de notre peuple et de notre gouvernement", avait ajouté le Premier ministre. La Guinée-Bissau, connue pour son instabilité politique et militaire, pays de transit de drogues dures venant d'Amérique latine à destination de l'Europe, a toujours entretenu des relations étroites avec le régime de Kadhafi

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article