/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/afp

                             

 

Le Nigeria va envoyer des troupes en Guinée-Bissau d'ici à vendredi, a annoncé lundi le ministre nigérian de la Défense à l'ouverture d'une réunion à Abuja de responsables militaires ouest-africains, consacrée à la Guinée-Bissau et au Mali.

"Je souhaite vous annoncer que les engagements pris par le Nigeria pour les missions en Guinée-Bissau et au Mali, nous les tenons et nos troupes sont prêtes. En Guinée-Bissau, nous déploierons (des hommes) avant le 18 de ce mois", a déclaré Bello Haliru Mohammed, qui n'a pas précisé le nombre.

En ce qui concerne le Mali "nous attendons le signal de la Cédéao (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest). Toutes nos forces et tous nos équipements sont prêts à partir en avion", a ajouté M. Mohammed à l'ouverture de la réunion d'un jour qui devait se poursuivre à huis clos.

Les dirigeants d'Afrique de l'Ouest avaient annoncé lors d'un sommet à Abidjan le 26 avril l'envoi de 500 à 600 hommes fournis par au moins quatre pays (Nigeria, Togo, Côte d'Ivoire et Sénégal) en Guinée-Bissau, secouée par un coup d'Etat le 12 avril.

Ce sommet extraordinaire de la Cédéao avait aussi annoncé le déploiement d'une force régionale au Mali, où un putsch le 22 mars a favorisé la chute du Nord aux mains de rebelles touareg et de groupes islamistes armés, notamment Al-Qaïda au maghreb islamique (Aqmi).

Cette force régionale n'a pas encore été déployée. Le 3 mai, lors d'un nouveau sommet, à Dakar, les dirigeants de la Cédéao ont indiqué qu'elle le serait "dès que le Mali en fera la demande".

La réunion des responsables militaires de lundi devait permettre l'examen des modalités de déploiement de soldats dans ces deux pays.

Le commissaire de la Cédéao chargé des Affaires politiques, de la paix et de la sécurité, Salamatu Suleiman, a jugé "urgent" l'envoi de troupes en Guinée-Bissau, qui doit faciliter le retrait de soldats angolais présents dans le pays.

Il a souhaité que les pays désignés pour contribuer au contingent ouest-africain "aient terminé leurs préparatifs pour leur acheminement le plus vite possible", au cours d'une allocution à l'ouverture de la réunion d'Abuja, capitale nigériane où siège la Cédéao.

"Afin d'accélérer le déploiement, une avance d'un mois sur le budget de la mission a été approuvé", a-t-il indiqué.

Concernant le Mali, la réunion va "passer en revue" les plans de déploiement et "confirmer les engagements pris par les pays membres de la Cédéao", a ajouté le commissaire.

La Côte d'Ivoire, qui préside actuellement la Cédéao, était représentée par son chef d'état major des armées, le général Soumaila Bakayako. Ses homologues du Burkina Faso, du Cap Vert, de la Gambie du Liberia, du Nigeria, de la Sierra Leone et du Togo étaient également présents tandis que d'autres pays membres étaient représentés à un autre niveau, selon la Cédéao.

Le président nigérian Goodluck Jonathan, qui a reçu lundi la visite de ces responsables militaires avant l'ouverture de la réunion, les a appelés "à faire en sorte que la paix et la sécurité soient maintenus dans la sous-région", selon un communiqué.

Commenter cet article