GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

GUINEE: CAN 2012 : Titi Camara sommé de justifier l’utilisation de plus d’un million de dollars

 

 

 

Alors que l’ancien capitaine du Syli national de Guinée et actuel ministre des sports Elhadj Aboubacar Titi Camara refuse de faire sa conférence de presse pour justifier l’utilisation des fonds que le gouvernement d’Alpha Condé ont mis à sa disposition lors de la participation du Syli national de Guinée à la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2012 au Gabon et en Guinée Equatoriale.

 

Des fonds qui s’élèvent à un million quatre cent mille (1.400.000) dollars US, quatre vingt deux mille (82.000) Euros soit 4 880 000 000 GNF, le ministre du contrôle économique et financier, Aboubacar Sidiki Koulibaly demande à son tour à Aboubacar Titi Camara de rendre des comptes à son département car, pour lui les chiffres fournis par les Ministères des sports et l’enquête menée par son ministère sont différents.

 

Aboubacar Sidiki Koulibaly l’a fait savoir à son homologue des sports par un courrier administratif. Dans ce courrier le patron Ministère du contrôle économique et social écrit que les justificatifs fournis à son ministère par le service du Ministère des sports est flou.

 

Par conséquent, le ministre Koulibaly écrit ceci: «Nous avons l’honneur de vous transmettre pour examen et observation, le rapport de mission et relatif au contrôle de la gestion des fonds alloués par l’État dans le cadre de la 28ème édition de la coupe d’Afrique des Nations. Nous vous prions de bien vouloir nous transmettre, sous huitaine, vos observations. Passé ce délai et conformément à la réglementation, le rapport sera considéré comme définitif et transmis au Gouvernement et à l’Agence judiciaire de l’État pour actions appropriées.»

Pour le moment on attend la réaction du ministre des sports Aboubacar Titi Camara qui se trouve actuellement en France pour dit-on, des soins de santé. Affaire à suivre.

 

koaci.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article