/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/xinhua

 

 

- La Guinée commémore le 1er mai la fête internationale du travail alors que la principale centrale syndicale du pays, la Confédération nationale des travailleurs de Guinée (Cntg), est en proie à une crise de leadership, marquée par une scission interne.

 

Cette crise a éclaté lors du congrès électif du secrétaire général de cette centrale syndicale le 24 septembre 2011. Des élections qui avaient été contestées par un des deux candidats en lice pour le poste de secrétaire général, Yamoussa Touré. Ce dernier a déclaré "illégitime'' la victoire de son adversaire Amadou Diallo à l'issue de ce scrutin.

Ce bras de fer a fini par se transporter sur le terrain judiciaire avec une plainte déposée par Yamoussa Touré au tribunal de travail de Mafanco contre Amadou Diallo. Ce tribunal finira par déclarer son "incompétence'' à juger cette affaire opposant des membres de la direction de la Cntg.

Ce sera ensuite le tour de Amadou Diallo de saisir la justice en accusant Yamoussa Touré "de destruction et de dégradation d'une partie de la Bourse du travail'' du siège de la centrale. Cette plainte a été elle portée devant le tribunal correctionnel de Kaloum.

Le mouvement syndical africain et international prend très au sérieux cette affaire, et il l'a exprimé par l'envoi d'émissaires en Guinée, en vue de jouer les bons offices. Mais cette démarche coordonnée de la Confédération syndicale Internationale (CSI), et de la Confédération générale des travailleurs de France (CGT) n'aura pas réussi à ramener l'accalmie au sein de la Cntg.

Commenter cet article