GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

GUINÉE: Cérémonie de baptême et mariage, des lieux d'arnaque par excellence

 

 

En cette période dit de changement en République de Guinée dirigée par Alpha Condé, faire une cérémonie de baptême ou de mariage est un véritable casse tête pour les organisateurs. Des difficultés liées tout d'abord à la hausse vertigineuse des prix des denrées de grande consommation mais aussi et surtout à l'arnaque des femmes et hommes se faisant passer pour des djely (griots dans le Manden traditionnel ndlr) chargé d'amuser la galerie en chantant les louanges des invités. 

En effet, pour mieux cerner le phénomène d'arnaque, l'équipe de Koaci.com s'est rendue dans l'une de ces nombreuses cérémonies de réjouissance ce jeudi dans un quartier de Conakry.

Une fois sur les lieux, il nous a juste suffit de prendre quelques minutes d'attente assis confortablement dans nos fauteuils pour voir défiler de nombreux hommes et femmes munis de megaphone. Ils n'hésitent pas un instant de quémander tout en obligeant parfois les invités de leur donner de gré de l'argent. Une attitude que beaucoup d'invités qualifient de mendicité démesurée ou de la pire arnaque. '' Ils sont vraiment embêtants ces soi-disant griots qui t'obligent à leur donner même quand tu ne veut pas. La conjoncture actuelle a fait que tout le monde s'est transformé en simple mendiant à Conakry. La mendicité a pris une autre forme dans ce pays je vous le jure'', nous confie un invité qui a requis l'anonymat.

La situation prend une autre tournure lorsque vient le moment d'annoncer le nom du nouveau-né car, dès l'annonce du nom du bébé, les soi-disant griots se ruent sur les parents et l'homonyme du nouveau-né pour demander leur part d'argent et cela obligatoirement. Ils chantent et crient les louanges des gens et font des bruits à réveiller les morts. ''Qu'on s'écoute, difficile de se comprendre dans ce brouhaha...'', lança un monsieur qui voulait présenter ce que la famille a envoyé pour la nourrisse et ses parents. 

Interrogée, une femme griote déclare: '' Nous sommes des femmes griotes, nous gagnons notre vie et celle de nos familles à travers les dons que vous nous donnez dans les cérémonies''. Est-ce normal cette pratique madame ? Oui nous répond la dame qui nous exigent de l'argent pour continuer de dialoguer avec nous. Du coup, nous sortîmes un billet de 5000 franc Guinéen que nous donnâmes à la Dame. Vous gagnez de l'argent actuellement vu la conjoncture ? Un peu retorque la femme avant de préciser: '' Nous gagnons plus dans les baptêmes des peulhs que dans ceux des autres ethnies merci ''. Conakry, c'est malheureusement, ça aussi. 

 

koaci.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article