/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

D’après les résultats d’une enquête du Programme alimentaire mondial (PAM) et du ministère de l’Agriculture publiés lundi, le tiers de la population guinéenne souffre de malnutrition.

Selon une enquête  menée conjointement  par le PAM el le ministère de l’Agriculture,1  Guinéen sur 3 est touché par la malnutrition Autrement dit, le taux national d’insécurité alimentaire atteint les 30 %,et celui d’insécurité alimentaire sévère, 5.4 %.

Vu l’importance de ces chiffres, il est tout à fait compréhensible que la représentante de l’organisme onusien ait parlé de « défi » lors de la présentation des données de l’enquête. Un défi qu’elle propose de relever en initiant des approches intégrées de lutte contre l’insécurité alimentaire en partenariat avec le gouvernement et d’autres acteurs de la société civile. Plus concrètement, elle a demandé d’actualiser en premier lieu la politique nationale en matière de sécurité alimentaire. Et, ensuite, de renforcer l’aide sociale dans les zones d’insécurité alimentaire. Ces principales actions pourraient être soutenues par d’autres, relevant beaucoup plus du domaine stratégique, à l’instar d’un meilleur contrôle des prix des aliments, du renforcement des structures hospitalières ou de l’amélioration de la gestion des ressources naturelles.

En attendant l’éventuelle mise en œuvre de ces propositions, le PAM s’est d’ores et déjà engagé à mieux couvrir les cantines scolaires dans les zones d’insécurité alimentaire. Ce qui permettra de réduire l’abandon scolaire, un phénomène lié, entre autres, à l’alimentation des enfants scolarisés.

Actuellement, le PAM apporte de l’aide alimentaire à des centaines d’élèves guinéens, répartis dans 600 écoles. Mais, cette catégorie n’est pas la seule à bénéficier des services du PAM. 5.000 femmes et autant de chômeurs, 6.000 réfugiés de nationalité ivoirienne 11.000 enfants souffrant de malnutrition modérée et plus 22.000 séropositifs qui en profitent.

 

legriot.info

Commenter cet article