/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Dans un rapport publié ce mardi et dont xinhua a obtenu copie, l’Organisation des Nations unies pour l’enfance (Unicef) fait état de 1127 cas de choléra et 45 décès enregistrés à Conakry et dans 6 préfectures de la Guinée, ce du 2 février au 29 juillet, avec une létalité de 5, 17 %.

La capitale a enregistré du 3 mars au 29 juillet 2012, 583 cas de choléra et 4 décès, selon le rapport qui rappelle que " l’augmentation du nombre de cas au niveau national est influencée par les chiffres de Conakry. Cette localité connaît une recrudescence des cas durant ce mois de Juillet".

Les préfectures touchées par le choléra se concentrent en Basse Guinée, excepté Mamou qui elle se trouve en MoyenneGuinée, avec 39 cas enregistrés dont 8 décès, ce du 12 au 29 juillet 2012.

Forécariah demeure la plus touchée ayant enregistré du 2 février au 29 juillet 2012, 304 cas de choléra et 25 décès repartis entre 46 localités. C’est cette préfecture qui est le foyer de cette épidémie qui s’est propagée à partir de la Sierre Leone, voisine.

Des mesures complémentaires suivantes ont été prises pour faire face à la recrudescence de l’épidémie. Des mesures portant sur "le renforcement de la sensibilisation de la population sur les mesures d’hygiène individuelles et collectives à travers des radios communautaires privées et publiques et surtout les leaders religieux et par Téléphone (SMS)".

"L’augmentation de la couverture de Conakry en Centre de traitement du choléra (CTC) au moins un CTC par commune et la poursuite du plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour un meilleur assainissement de la ville de Conakry".

Les autorités sanitaires envisagent également d’entreprendre "des activités de sensibilisation envers les lieux de restaurations, de vente des légumes et fruits, les marchés en général ainsi que les lieux d’abris des mendiants".

Commenter cet article