/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

L'association des enseignants homologues des institutions d'enseignement supérieur guinéen a invité ses membres à suspendre leurs activités à compter du 5 février, protestant ainsi contre leurs "conditions de vie et de travail", qu'ils jugent dérisoires, a-t-on appris de sources proches de cette association.

Les grévistes avaient lancé un préavis de grève, destiné à attirer l'attention des autorités de l'éducation sur leur sort, il y a une dizaine de jours.

Ces enseignants cooptés au sortir du cycle universitaire sont utilisés pour compenser le manque de professeurs titulaires le plus souvent perceptible dans les lycées et universités. Toutefois, ils se plaignent de leur "traitement dérisoire" en termes de salaires surtout, selon cette association.

Avec des émoluments mensuels qui seraient inférieurs au Smig fixé à 440.000 francs guinéens (près de 50 euros) par le nouveau gouvernement guinéen.

Parmi leurs revendications, les enseignants homologues estiment que la promesse d'engager 450 professeurs homologues dans la fonction publique, faite par le gouvernement, n'aurait pas été suivie d'actes concrets, car seuls 150 d'entre eux auraient bénéficié à ce jour d'un arrêté d'engagement, contre 300, d'après nos sources.

Les professeurs homologues avaient donné jusqu'au 31 janvier comme deadline, avant de passer à l'acte à partir du 4 février.

Commenter cet article