/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Le gouvernement guinéen est sur le point de bâtir des logements sociaux à des prix abordables à compter de cette année 2012, en vue de réduire la crise du logement à Conakry, a appris xinhua de source officielle.

C’est la Société nationale de promotion immobilière (SONAPI) qui est chargée de veiller sur ce projet dénommé "GuinéeRenaissance’’, qui figure parmi les priorités du nouveau gouvernement guinéen.

Dès son avènement à la magistrature suprême le 21 décembre 2010, le président Alpha Condé et son gouvernement se sont attelés à l’identification et au recensement du patrimoine bâti et non bâti de l’Etat guinéen.

Cette opération suit son cours sous la supervision des services du patrimoine bâti public, qui est une structure rattachée à la présidence de la République.

Il est question d’évaluer le nombre de bâtiments publics occupés par des fonctionnaires et autres particuliers. Ainsi que des domaines publics qui pourraient servir à bâtir des logements sociaux. Car, le gouvernement a pris conscience de la crise du logement qui sévit dans la capitale guinéenne, où les populations subissent les caprices des opérateurs immobiliers, qui pratiquent des prix très élevés.

Finalement, se loger à Conakry devient un véritable casse-tête pour les maigres bourses. Quant il faut débourser près de 200 dollars américains pour un deux pièces.

Avec le projet "Guinée Renaissance’’, le gouvernement prévoit la construction de logements sociaux, qui pourraient être vendus à des travailleurs de l’administration publique et privée, à des coûts abordables.

Des enregistrements au niveau de la Société nationale de la promotion immobilière (SONAPI) ont déjà commencé pour ce qui est des personnes intéressées par cette politique du logement.

Les frais d’inscription seraient fixés à 5 mille francs guinéens soit moins de 1 dollars américains, d’après des sources proches de la SONAPI. Pour le moment ni le nombre de logements à construire ni les prix à pratiquer pour se procurer ces maisons n’ont été rendus publics.

Toutefois, le gouvernement guinéen par le biais du département de l’Urbanisme et l’habitat prévoit la disponibilité de ces habitations pour 2013.

Commenter cet article