/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Plus d'une vingtaine de personnes dont un enseignant et un officier de l'armée guinéenne ont été appréhendées pour trafic de drogue par la gendarmerie de Conakry, a-t-on appris lundi de source officielle.

L'enseignant détenait plus de 10 kilos de chanvre indien et l'officier 315 kilos qu'il tentait de convoyer sur la capitale Conakry.

Ils ont été appréhendés lors d'une vaste campagne de ratissage menée par la gendarmerie nationale visant à dénicher les bandits et les criminels afin d'instaurer la paix et la quiétude sociale dans les villes et régions du pays.

Outre l'enseignant et l'officier de l'armée, le réseau démantelé comprenait des femmes.

Pour bénéficier de l'étroite collaboration de la population civile, la gendarmerie nationale a mis en place des "numéros verts " afin de recueillir les informations par appels téléphoniques sur les cas d'attaque, de braquage, de vols à mains, de trafics de drogue et autres actes de banditismes dans les différents quartiers.

L'Association guinéenne pour la transparente (AGT), une ONG nationale, a exprimé lundi sa "vive préoccupation" sur l'état de la gouvernance et de la lutte contre la corruption en Guinée.

Au cours d'une conférence de presse, le président de l'AGT, Diallo Taran, a mis l'accent sur le degré de mal gouvernance et de corruption entretenues par les régimes des 10 dernières années avec l'impunité qui a caractérisé les gouvernances politiques et économiques desdits régimes.

Selon Diallo Taran, la Guinée occupe le 5ème rang en Afrique et le 10ème dans le monde des pays les plus corrompus.

Le président de l'AGT a demandé au chef de l'Etat Alpha Condé de conduire une "politique énergique de bonne gouvernance et de tolérance zéro contre la corruption".

"Pour éviter d'altérer le contrat de confiance entre les citoyens et ceux qui dirigent ou contrôlent l'action publique, ces derniers ont une obligation de probité, d'éthique et de transparence", a dit Taran Dioallo.

Il sollicite la publication de la liste complète des débiteurs de l'Etat et des rapports d'audit des gouvernements passés, la non nomination des personnes compromises à des postes de responsabilités, l'établissement d'un axe de communication gouvernementale transparent, le renforcement des capacités de la Justice et du Comité d'audit du ministère de l'Economie et des finances.

L'AGT invite toutes les composantes de la société civile et tous les citoyens à accroître le contrôle sur les actes de ceux qui gouvernent et qui ont pour mission de servir le peuple et non se servir.

"La corruption, c'est le sida du développement", estime le président de l'AGT.

Commenter cet article