/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba/afp

 

 Le président de la transition en Guinée, le général Sékouba Konaté, a décrété mercredi "l'état d'urgence", "sur l'étendue du territoire", jusqu'à la proclamation des résultats définitifs de l'élection présidentielle, a annoncé un porte-parole de la présidence à la télévision.

"Le président de la République décrète, sur l'étendue du territoire national, l'état d'urgence à compter de ce jour 17 novembre, jusqu'à la proclamation par la Cour suprême des résultats du second tour de l'élection présidentielle", a déclaré le directeur du bureau de presse de la présidence, le commandant Mohamed Kassé, lisant le décret à la télévision nationale.

Le chef d'état-major général des forces armées, le général Nouhou Thiam, a confirmé ce décret à la télévision.

Joint par l'AFP, M. Kassé a ensuite précisé que cela signifiait que "toute manifestation, tout regroupement" étaient à présent interdits.

Cette décision fait suite aux violences politico-ethniques liées à la proclamation lundi des résultats provisoires du second tour de la présidentielle, remportée par l'opposant historique Alpha Condé avec 52,5% des voix, face à l'ancien Premier ministre peul Cellou Dalein Diallo (47,5%).

Selon un décompte de l'AFP établi à partir de différentes sources, ces violences ont fait au moins sept morts depuis lundi en Guinée, essntiellement dans les fiefs électoraux de Cellou Dalein Diallo à Conakry et en Moyenne-Guinée (centre).

Aucun bilan officiel n'a été publié.

Commenter cet article