/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par reuters

http://www.seneweb.com/news/artimages/news/conakry_manif2.jpg

Le gouvernement guinéen de transition a interdit les manifestations prévues ce lundi contre des fraudes présumées lors du premier tour de l'élection présidentielle.

Le second tour, le 18 juillet, opposera l'ancien Premier ministre Cellou Dalein Diallo, arrivé en tête avec près de 40% des voix, à l'opposant Alpha Condé. Mais plusieurs partis éliminés au premier tour, le 27 juin, ont dénoncé des pratiques de bourrages d'urnes et de falsification des cartes d'électeurs.

"Je n'accepterai pas que l'ordre public soit troublé par des gens qui contestent des choses pour lesquelles ils n'ont pas de preuve alors que la Cour suprême n'a pas encore rendu son verdict", a annoncé Jean-Marie Doré, Premier ministre du gouvernement de transition, dimanche soir à la télévision.

Selon un correspondant de l'agence Reuters, les rues de Conakry étaient calmes lundi en fin de matinée. Les candidats disposent de huit jours à compter de ce lundi pour saisir la Cour suprême, qui aura alors un délai de trois jours pour se prononcer sur la validité du premier tour.

Commenter cet article