/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

En Guinée, les quelques 5 000 employés de l'usine de Rusal-Friguia continuent leur mouvement de grève depuis une semaine. Revalorisation des salaires et amélioration des conditions de travail sont au centre des revendications. Mais la direction russe du site ne semble pas disposée à négocier et les quelques 800 000 tonnes de minerai de bauxite extraits chaque année ne sortent plus du site.

 

 

Les syndicats de travailleurs ont décrété une grève générale dans la raffinerie d'aluminium guinéenne de Friguia, propriété du russe Rusal. Celui-ci a estimé dans un communiqué que le mouvement social débuté le mercredi 4 avril était illégal.

 

Les grévistes demandent un salaire mensuel minimal de 400 dollars ainsi que le paiement par l'employeur de leurs frais de santé. Mais Rusal affirme que certains manifestants revendiquent également la confiscation et la gestion de l'entreprise, qui emploie un millier de personnes, par ses salariés.

 

Rusal n'est pas inquiet par ce conflit, puisqu'il a indiqué que l'impact sur la production ne serait "pas significatif". La firme russe connaissant, comme les autres grands acteurs du secteur de l'aluminium, des problèmes de surcapacité, elle ne semble pas pour le moment craindre les conséquences d'une baisse de l'activité dans un site qui représente 13,5% de sa production.

 

Commenter cet article