GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée: Hausse de la dette publique guinéenne

 

Les règlements du service de la dette publique extérieure de la Guinée, estimée au premier semestre de 2010 à 491,12 milliards de Franc guinéen (GNF) ont connu une hausse de 29,4 pour cent par rapport à 2009, indique un document de la Division de la conjoncture du ministère de l’Economie et des Finances.

Dans le même temps, les intérêts, qui se chiffrent quelque 120,19 milliards de GNF, ont progressé de 77,2 pour cent, ajoute la même source, précisant que «ces règlements ont été conformes aux prévisions fixées à fin juin 2010».

En revanche, les règlements du service de la dette publique intérieure (57,50 milliards GNF) soit quatre pour cent des recettes fiscales, ont augmenté au deuxième trimestre 2010 de 82,8 pour cent par rapport à 2009, provoquant ainsi une hausse des intérêts de l’ordre de 95,4 pour cent.

Sur la base des prévisions, fixées à fin juin 2010, le service de la dette publique intérieure a enregistré des arriérés de paiements de l’ordre de 94,45 milliards de GNF, dont 66,57 milliards pour le principal et 27,88 milliards pour les intérêts.

Par ailleurs, les règlements du service de la dette publique intérieure (103,69 milliards), soit 4,9 pour cent des recettes fiscales au premier semestre 2010, ont augmenté de 30,8 pour cent à cause de la multiplication du principal par 58,3 contre un repli des intérêts de 23,6 pour cent par rapport à 2009.

Les prévisions fixées à fin juin 2010 pour le service de la dette publique intérieure n’ont pas été respectées, provoquant une accumulation d’arriérés de 173,74 milliards dont 117,08 milliards pour le principal et 56,66 milliards pour les intérêts.

S’agissant de la situation monétaire intégrée en juin 2010, le document précise un accroissement de 36,4 pour cent de la masse monétaire (8.078,79 milliards) et de 28,7 pour cent de la base monétaire (5.138,04 milliards) par rapport à décembre 2009.

Les dépôts à vue ont connu une hausse de 43 pour cent (3.727,52 milliards) et les dépôts en devises  ont progressé de 20,2 pour cent (1.280,07 milliards).

Les contreparties de la masse monétaire ont également augmenté de 31,4 pc pour les avoirs extérieurs nets (1.436,20 milliards) et 37,5 pc pour les avoirs intérieurs nets (6.642,58 milliards) avec une hausse de 42,5 pc pour les avances de la Banque centrale au Trésor public.

Selon la Division de la conjoncture du ministère de l’Economie et des Finances, le renchérissement des prix des produits de première nécessité et «la dépréciation significative» du Franc guinéen face aux principales devises ont provoqué une hausse de l’inflation en glissement annuel de 1,8 pour cent en 2009, à 14,1 pour cent en juin 2010, entraînant ainsi une détérioration sensible du pouvoir d’achat des consommateurs.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article