/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

La criminalité refait surface en Guinée. L’inquiétude grandit dans la population. Le bilan est lourd pour cette fin d’année 2013 : on a enregistré en quelques mois plus d'une vingtaine d'attaques à mains armées dont certaines meurtrières dans le pays.

Des cadres de l’administration publique, dont deux hauts responsables de la police, assassinés, des commerces vidés de leur contenu, des taxis interurbains braqués, les passagers dépouillés de leurs biens, sinon abattus, des innocentes mères de famille violées avant d’être étranglées, un promoteur hôtelier blessé par balle : c’est un bilan sommaire de la criminalité enregistrée en quelques mois en Guinée.

Le ministre de la Sécurité, Madifing Diané n’est pas content de ses services et il le faire savoir. « Vous savez tous quelle stratégie avait été adoptée en ces temps pour venir à bout de cette criminalité, assène le ministre. Nous donnons l’orientation, les directives, c’est vous qui êtes sur le terrain, vous êtes les premiers responsables de cette situation. Et je tiens à souligner fermement, chacun dans son secteur, est responsable de son secteur ».

Des défaillances que le ministre ne comprend pas : « Je n’ai rien à nous reprocher. C’est à vous que je reprocherais ce relâchement dans votre lutte quotidienne contre cette criminalité ».

Tolérance zéro contre la criminalité, tel est le leitmotiv du premier responsable de la sécurité : « La criminalité a refait surface dans la ville de Conakry et à l’intérieur du pays. Et je n’accepterai pas le laxisme dans la lutte contre cette criminalité ».

Commenter cet article