/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

Le lundi dernier, plusieurs dizaines de bidons d’huile rouge dont le contenu serait mélangé avec de la peinture rouge, une substance chimique toxique pour la santé humaine. Les auteurs présumés coupables et leurs complices ont été arrêtés par la gendarmerie régionale de N’Nzérékoré.
Avec cette découverte, l’équipe de la gendarmerie a arrêté en flagrant délit, les nommés Mamadou Cherif Diallo, Ousmane Diallo, Sadou Sow et Ousmane Barry, entrain de mélanger l’huile rouge avec de la peinture rouge au marché. 

Après cette arrestation, la gendarmerie a procédé à d’autres arrestations de présumés auteurs et complices dont certains ont été pris entrain de vider de leurs magasins les produits incriminés indexés par certains observateurs. A cette date, plus d’une vingtaine de personnes sont sous les verrous avec la saisie de plus d’une trentaine de bidons de 20 litres d’huile rouge.
D’après les spécialistes, la peinture avec laquelle ces marchands véreux auraient mélangé l’huile rouge, est impropre à la consommation humaine. 
Interrogés à leur lieu de détention, certains présumés ont reconnu les faits qui leur sont reprochés avant de souligner qu’ils sont habitués à cette pratique dans le seul but de rendre l’huile plus rouge afin d’attirer d’avantage la clientèle.

D’après le Directeur régional de l’hôpital de N’Nzérékoré, cette peinture utilisée est une substance toxique. Selon Dr Yamoussa Youla, le produit une fois consommée est dangereux pour le sang, le cœur, l’estomac et autres organes du corps. 

Le caractère dangereux du produit pourtant prohibé dans la consommation a été qualifié d’acte criminel par le Maire de la cité, mais aussi par le président du bureau régional du syndicat des transports routiers de N’Zérékoré.
A la gendarmerie régionale et sur le terrain, le colonel Mamadou Soumah, commandant de la gendarmerie régionale et ses hommes multiplient les recherches des coupables et les investigations sur les tenants et aboutissants de cette situation.

Pour arriver à cette arrestation, il aura fallu la vigilance d’un client averti venu s’approvisionner de quelques litres d’huile rouge pour sa famille. C’est lui qui a fait constat amer et qui alerté aussitôt la gendarmerie.

Pour l’heure, les enquêtes se poursuivent et les autorités locales sont entrain d’envisager des dispositions sécuritaires utiles à prendre afin de parer à des éventuelles pratiques dans la cité.

En tout état de cause, le danger lié à la consommation de l’huile rouge déjà suspecte et distribuée à la population à travers le territoire national.

Dans la perspective d’un procès de présumés auteurs et leurs complices arrêtés, certains citoyens de N’Zérékoré ne demandent que la justice, rien que la justice dans cette affaire.
Affaire à suivre…

 

Koaci.com

Commenter cet article