/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par koaci.com

 

 

Alors que le peuple ivoirien traverse des moments difficiles avec la crise post électorale qui perdure toujours entre Laurent Gbagbo et son adversaire Alassane Ouattara avec son cortège de mort par jour, l'ancien premier ministre Guinéen Jean Marie Doré lui, sort de son silence et regrette la position des actuels chefs d'Etat africains:''

 

 

Je regrette profondément que les chefs d'Etat africain d'aujourd'hui ne soient pas des hérités des pères fondateurs'', regrette t -il, avant de poursuivre: '' je suis convaincu que si ces événements s'étaient dérouler en 1959 ou en 1960, des voix illustres telles de N'Kwame Krumah, Nasser ou Juluis Nyerere pour ne citer qu'eux, s'y seraient opposées et auraient pris la décision, si nécessaire que l'Afrique elle même règle ces problèmes entre ses Etats'', précise t-il, avant de poursuivre encore avec plus de sévérité:'' Les chefs d'Etat africains qui se taisent aujourd'hui en portent la responsabilité devant l'histoire''.



Parlant de l'intervention de la force française licorne et les soldats de l'Onuci en Côté d'ivoire, Jean Marie Doré est catégorique:'' Pour moi rien ne justifier l'invasion de la France et de l'Onuci en Côté d'ivoire. C'est une violation flagrante des droits de souverainetés des pays africains et de la liberté individuelle des citoyens''.



Voilà une sortie de l'ex locataire de la primature guinéene qui aux yeux de plusieurs observateurs ravi la vedette au Président Alpha Condé qui observe un silence depuis le début des frappes des soldats français de licorne et la troupe de l'Onuci.

Commenter cet article