GUINEEWEB.ORG

La Guinée nouvelle

Guinée: l’examen des dossiers du contentieux électoral suit son cours normal

http://www.camer.be/UserFiles/Image/Elections_Guinee290609200.jpg

 

 

A la Cour Suprême (CS), l’heure est à l’examen des dossiers du contentieux électoral qui focalise l’attention des autorités de la plus haute institution judiciaire du pays où, il n’est pas encore question de fixer une date pour la proclamation des résultats définitifs du scrutin du 27 juin 2010, c’est du moins ce qui ressort d’un entretien que le conseiller au cabinet du Premier président de cette institution, M. Robert Guilao, a accordé à notre confrère de la télévision nationale, samedi, 10 juillet à Conakry.

Toutefois, M. Guilao, a précisé que la fin de l’examen des dossiers étant prévue pour lundi, 19 juillet, il est probable que la proclamation des résultats définitifs ait lieu à cette date.

A ce jour, plusieurs interpellations ont été faites par les responsables de la Force Spéciale de Sécurisation du Processus Electoral (FOSSPEL), concernant notamment, l’administration des bureaux de vote 286, 174, 092 et 443 et certains quartiers de Conakry où des cas de fraudes et d’irrégularités ont été constatés.

Les présidents de ces bureaux de vote, MM. M’Bemba Manè, Youssouf Diallo et Hassane Diallo ainsi que Mamadou Saïdou Diallo, un autre accusé dans cette affaire, sont actuellement en interrogatoire devant les agents de la FOSSPEL.

De son côté, l’officier de police judiciaire, M. Gabriel Tamba de la FOSSPEL a indiqué que ‘’même des cartes électorales illicites et des procurations non conformes à la loi ont été saisies sur des citoyens pendant le scrutin du 27 juin 2010’’.

Un président de bureau de vote qui a fait voter des personnes à la place d’autres, a été lui aussi interpellé par cette force.

Les intéressés après les avoir écouté sur PV seront tous mis à la disposition du Procureur de la République pour répondre devant la Loi.

Depuis le vote de dimanche, 27 juin dernier, plusieurs recours en justice dénonçant des fraudes et des irrégularités ont été formulés par des leaders des partis politiques en lice pour la présidentielle 2010, dont M. Sidya Touré arrivé en troisième position après la proclamation des résultats provisoires.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article