/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

L’opposition Guinéenne a finalement accepté jeudi, de siéger à l’Assemblée nationale après le blocage suite aux résultats des élections législatives guinéennes du 28 septembre dernier à l’exception du parti de Lasana Kouyaté

"Après concertation (...) nous avons abouti à un consensus qui est que l'opposition républicaine guinéenne va effectivement siéger à l'Assemblée nationale, à l'exception du Parti de l'espoir pour le développement national (PEDN) de l'ancien Premier ministre Lansana Kouyaté" a déclaré Aboubacar Sylla, porte-parole de l'opposition.

"Une décision prise au nom de la paix par l’opposition et pour être plus efficace dans le combat contre la fraude électorale" a affirmé Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) principal parti d’opposition en Guinée.

Le Parti de l’Espoir pour le développement national (PEDN), parti de l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté, qui n'a obtenu que deux députés, aurait décidé de siéger en compagnie du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG), le parti du président Alpha Condé. 

L'opposition avait contesté les résultats des élections législatives de 22 septembre affirmant qu'ils ne correspondaient pas "à la volonté" du peuple guinéen, dénonçant des "fraudes massives et menaçant de boycotter l’Assemblée nationale.

Le parti au pouvoir, le RPG et ses quatre partis alliés avaient obtenu la majorité de 51% et l'opposition disposait de 54 sièges sur les 114 que compte l'Assemblée.

 

koaci.com

Commenter cet article