/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

 

Certains leaders du collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition et l’alliance pour la Démocratie et le Développement (ADP) étaient ce mercredi face à la presse nationale et internationale à la maison de presse pour une conférence de presse. Objectif, réagir par rapport à la récente sortie médiatique du président de la commission électorale nationale indépendante (CENI) Lounceny Camara. Une sortie axée sur l’avancée des préparatifs par rapport à la tenue des prochaines législatives en Guinée prévues le 08 juillet prochain.


Tout d’abord l’honneur est revenu au porte-parole du collectif et de l’ADP de planter le décor avant d’accuser ouvertement le président de la CENI Lounceny Camara de faux et d’usage de faux en ces termes : « Le président de la CENI a dit faux et usage de faux en attribuant à l’ADP 717 représentants dans les Commissions administratives de la révision des listes électorales (CARLE) et en adjugeant au collectif 800 représentants dans les CARLE alors qu’en aucun moment, par aucun courrier nous avons désigné en tout cas des représentants dans ces structures. Il en est de même du fichier électoral. Lorsqu’il dit que le PNUD obéit à des injonctions venues des partis politiques y compris de l’opposition là aussi, nous nous inscrivons en faux contre de telle déclaration », déplore t-il. 

Dans la même lancée, l’un des vice-président de l’UFDG Docteur Fodé Oussou Fofana également membre du collectif et de l’ADP compte porter plainte contre Lounceny Camara devant les tribunaux guinéens par rapport à la gestion des fonds alloués à ce dernier pour l’organisation des législatives en ces termes : « En tant que citoyen guinéen, je veux consulter mes quatre avocats dès ce mercredi soir puisque je suis convaincu que Louncény Camara a dilapidé l’argent du contribuable guinéen. Je vais poursuivre Louncény en justice pas en tant que vice-président de l’UFDG. J’ai la preuve qu’il a acheté des enveloppes pourries, qu’il a acheté des pick-up en augmentant les prix. J’ai la preuve que les trente milliards qu’il a reçu, il n’a fait le compte rendu à personne ainsi, en que citoyen je vais porter plainte contre lui. Je ne sais pas ce que cela va me coûter et combien de temps ça va prendre mais, je vais porter plainte contre lui », a promis le vice-président de l’UFDG.

Prenant la parole pour la circonstance, Amadou Oury Ditinn Diallo un autre leader influent du collectif et de l’ADP après avoir expliqué de long en large l’illégalité de l’actuelle commission électorale nationale électorale indépendante (CENI) a terminé son intervention par dire que le chronogramme devant aboutir à la date 8 juillet 2012 pour la tenue des législatives n’est pas tenable car selon lui un quart du budget alloué à la CENI pour l’organisation du scrutin n’est pas disponible car d’après Ditinn Diallo aucun bailleurs de fond n’est disposé à donner de l’argent et ce, avant la recomposition de la CENI.

Se prononçant par rapport à la désignation du Président de la République Alpha Condé par la CEDEAO comme médiateur dans la crise de la Guinée-Bissau, l’opposition estime qu’Alpha Condé doit d’abord être le médiateur entre l’opposition et la CENI avant d’aider les Bissau-guinéens à s’entendre entre eux.

 

koaci.com

Commenter cet article