/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

L'opposition guinéenne aurait décidé de se retirer du processus électoral à compter de ce vendredi pour protester contre "la non-prise en compte" de ses revendications, a déclaré le vice-président de l'UFDG, principal parti d'opposition Fodé Oussou Fofana, sur les antennes d'une radio locale.

L'opposant a tenu à indiquer que cette décision découlerait d' un consensus entre les trois alliances qui sont à l'avant-garde du combat pour "l'alternance"' en Guinée, à savoir l'Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP), le Collectif des partis politiques pour la finalisation de la transition, et le Club des républicains (CDR).

Ces alliances auraient toutefois indiqué que les neuf commissaires issus de l'opposition siégeant au sein de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), soient " libres de poursuivre leurs activités ou non" au sein de cette institution chargée d'organiser les élections législatives en Guinée.

Fodé Oussou Fofana a fait savoir que les représentants des alliances ne répondront pas à l'invitation du président de la CENI, Bakary Fofana qui invite les partis politiques à une réunion ce samedi au palais du peuple de Conakry.

L'opposant a aussi tenu à préciser que le retrait de l' opposition du processus électoral ne signifie nullement qu'elle va boycotter le scrutin. Elle pourrait plutôt "l'empêcher", a menacé le vice-président de l'UFDG.

Les revendications de l'opposition portent sur le vote des Guinéens à l'étranger et le retrait de l'opérateur sud-africain Waymark (chargé de l'établissement des listes électorales), de la gestion de la logistique de la CENI.

Commenter cet article