/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

L'opposition guinéenne regroupée dans le trio, Collectif de partis pour la finalisation de la transition, l'Alliance pour la démocratie et le progrès (ADP) et le Club des républicains (CDR), a dénoncé lundi des cadres guinéens impliqués dans la formation d'une milice "armée" dont l'objectif est de décourager toute manifestation politique ultérieure.

Le porte-parole de l'opposition Aboubacar Sylla a, au cours d'une conférence de presse, tenu à informer l'opinion nationale et internationale de la participation récurrente des "dozos" ( chasseurs traditionnels) et autres loubards du RPG Arc-en-ciel ( parti au pouvoir), à la répression des manifestations pacifiques de l'opposition.

Selon lui, les différentes milices bénéficient souvent du soutien des forces de l'ordre et sont financées par des cadres de l'administration publique guinéenne, qui identifient les cibles, planifient les actions à mener contre les militants de l'opposition et leurs biens.

Ces cadres ont la particularité d'être tous des hauts fonctionnaires de l'Etat guinéen qui utilisent les fonds publics pour recruter, entrainer et motiver de véritables hordes de loubards qui attaquent, violent et tuent.

Eu égard à cette attitude, les leaders du Collectif de l'ADP et le CDR affirment attirer l'attention de toutes les organisations de défense des droits de l'homme sur les risques graves que ces personnes mues exclusivement par l'intérêt personnel, font courir à la paix civile, à la stabilité politique et à l'unité nationale.

"L'opposition guinéenne se réserve le droit de porter plainte devant les juridictions nationales et internationales contre ces personnes, pour incitation à la haine et à la violence, atteinte à l'unité nationale et violation répétées des droits humains", a indiqué M. Sylla. 

Commenter cet article