/>

RTG GUINEE LIVE

Les news en continu


Get Your News Widget

Publié par bouba

 

 

 

Les leaders du Collectif des partis politiques pour la finalisation de l’opposition et l’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP) dont Sidya Touré de l’UFR, Lansana Kouyaté du PEDN, Aboubacar Sylla de l’UFC, Fodé Mohamed Soumah de la GECI, Faya Millimono, Mouctar Diallo des NFD, Fodé Oussou Fofana de l’UFDG et Sékou Konaté du MDGUI, ont organisé une conférence de presse ce jeudi à Coléah dans la Commune de Matam. Objectif, faire le point sur l’évolution de la situation socio-politique, exposer la vision et le sentiment du Collectif et de l’ADP quand à la gestion unilatérale du processus électoral par le pouvoir et la Commission électorale nationale indépendante (CENI).


D’entrée, le président de l’Union des Forces du Changement (UFC) est revenu sur le rapport final du dialogue politique inclusif. Aboubacar Sylla explique que jusqu’à présent qu’ils n’ont entendus aucun avis de la part de la présidence depuis la publication de ce rapport final. Ce qui, selon lui prouve à suffisance qu’il s’agit ‘’d’une fraude électorale qui se prépare par rapport aux élections législatives’’.

Parlant toujours de ces législatives, le leader de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré a tout d’abord fustigé l’intention de la mouvance de tricher les élections avant de parler de l’organisation d’un meeting à Conakry et d’une caravane de sensibilisation de leurs militants à l’intérieur du pays: « Ils veulent tricher les élections législatives ça, nous ne l’accepterons pas. Nous allons expliquer aux Guinéens qu’ils n’ont aucun intérêt à accepter cela parce que cela, n’apportera rien de bon. Voilà, pourquoi nous allons tenir un meeting le samedi 17 mars à 10 heures au stade de Bonfi dans la Commune de Matam et des caravanes à l’intérieur du pays pour faire de sorte que les Guinéens comprennent cela ».

Concernant le point d’achèvement PPTE des Institutions de Breton Wood dont le gouvernement se justifie par rapport à la précarité que traverse les Guinéens, Sidya Touré affirme avec beaucoup d’assurance que le gouvernement manque d’initiatives : « On vous dit oui c’est pour le point d’achèvement, ça n’a rien à voir. Cependant, la restructuration au moment qu’on recherchait en 1996 (Premier ministre de Lansana Conté à l’époque NDLR) qu’on a fait des routes, qu’on a donné le courant, l’assainissement de la ville donc, l’un n’empêche pas l’autre. On ne peut pas dire que l’Etat s’arrête à cause d’un programme de la Banque mondiale et du FMI et que la seule chose qu’on peut faire est de retenir l’argent public et de dire qu’on ne dépense plus. Ça c’est qu’elle sorte d’économie, comment l’administration va fonctionner, la santé, l’éducation et les dépenses de l’Etat ?» Questionne t-il.

Répondant à la question d’un journaliste par rapport à un éventuel boycotte des élections législatives par l’opposition, le président du parti de l’Espoir pour le développement national (PEDN), Lansana Kouyaté très confiant déclare : « Boycotter les élections est irresponsable donc, nous ne les boycotterons pas mais, nous ferons tout pour qu’elles soient crédibles et transparentes. Nous serons à l’Assemblée nationale pour occuper notre place car, qui va à la chasse perd sa place et nous, nous n’allons pas perdre notre place ». Conclut-il.

 

koaci.com

Commenter cet article